Tags Posts tagged with "Tunisie, Cotunace, Souheila Chabchoub"

Tunisie, Cotunace, Souheila Chabchoub

par -
Consciente de l’instabilité de l’environnement des affaires des entreprises et de l’inefficience des mécanismes classiques de protection notamment en matière d’assurance

Consciente de l’instabilité de l’environnement des affaires des entreprises et de l’inefficience des mécanismes classiques de protection notamment en matière d’assurance, la Compagnie tunisienne pour l’assurance du commerce extérieur (Cotunace) lance une nouvelle stratégie de produits et de services pour l’année 2012. L’annonce en a été faite  par Souheila Chabchoub, PDG de la Cotunace, lors d’une journée d’information tenue, mercredi 2 mai 2012, sur l’assurance crédit et son rôle dans le développement des entreprises. En effet, la conjoncture économique qui est actuellement celle du  pays ne peut qu’inciter les entreprises à chercher à avoir une trésorerie saine au risque de connaître certaines difficultés de paiement.

La nouvelle stratégie de la Cotunace repose  sur deux éléments. Le premier s’articule autour de l’information et la sensibilisation sur les services de la Cotunace surtout dans la  conjoncture que vit le monde aujourd’hui. Le second consiste à se lancer sur d’autres aspects de l’assurance des exportations notamment dans l’assurance des investissements dans les pays de destination de leurs exportations. L’objectif est d’économiser le coût du transport et du fret et de  permettre aux entreprises exportatrices d’être plus présentes sur le marché. « C’est un aspect de compétitivité très important et une autre façon d’exporter », a indiqué la PDG de la Compagnie en expliquant qu’il s’agit d’un produit qui existe déjà, depuis plusieurs années dans plusieurs pays arabes. « Nous ne l’avons pas inventé », a ajouté. Souheila Chabchoub qui a fait savoir qu’il existe aussi d’autres produits orientés vers les banques pour qu’elles s’engagent de plus en plus dans l’octroi des crédits pour le financement des exportations.

La vocation de la Cotunace se focalise principalement sur le soutien des opérateurs tunisiens en leur offrant les garanties nécessaires et adéquates contre le défaut de paiement sur leurs marchés transitionnels et potentiels dans l’actuelle conjoncture politico-économique internationale. « Le message qu’on a voulu envoyer  à ces entreprises exportatrices, est  que l’assurance crédit à l’exportation est un outil très important pour se lancer dans  les opérations d’exportation en toute sécurité tout en évitant les risques d’impayés », a expliqué la PDG de la Cotunace dans une déclaration à Africanmanager. A travers des contrats d’assurance, la compagnie d’assurance assure les entreprises exportatrices contre les risques de paiement des acheteurs étrangers dont les risques pourraient être d’origine commercial suite à la faillite de la société de l’acheteur étranger alors que le risque non commercial est lié au pays de l’acheteur suite à des guerres, des mouvances, des perturbations ou des changements dans la réglementation du prix de la marchandise et du produit exporté. La Cotunace entend également renforcer son leadership sur son marché avec la ferme volonté de répondre aux  attentes de ses clients en les sécurisant et en leur offrant les garanties adéquates.

Sur la situation de la Cotunace durant l’année 2011, Souheila Chabchoub a indiqué que, puisque la compagnie opère principalement dans le secteur de l’exportation, elle a enregistré  un recul dans ses activités, durant le premier trimestre de l’année dernière. « Notre activité a été touchée notamment par le recul du chiffre d’affaires en exportation du Groupe chimique qui a reculé de 60%. Toutefois, la Compagnie n’a pas restée les bras croisés et elle a fait plutôt l’effort en dehors du groupe. Le résultat net du groupe de l’année 2011 a connu aussi une évolution d’environ 36% par rapport à 2010.

Au cours de l’année 2011, les déclarations d’impayés ont accusé une progression remarquable. Cependant, avec le contact direct, la compagnie a pu alléger l’ardoise des dettes. Sur 12 millions de dinars de déclarations d’impayés, on pu récupérer, avant indemnisation, environ 60% des dettes.

La Cotunace poursuit encore son soutien aux entreprises exportatrices résidentes ou non résidentes pour qu’elles puissent se développer en toute sécurité sur leurs marchés traditionnels et les aider à conquérir de nouveaux marchés prometteurs. La Cotunace intervient  aussi bien  dans la phase pré expédition que post expédition en facilitant, par la même occasion, le financement bancaire dans ces deux phases.

Khadija Taboubi

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux