Tags Posts tagged with "Tunisie, El Wifack,"

Tunisie, El Wifack,

par -
Fitch Ratings a confirmé les notes nationales à long terme ‘BB+(tun)’ et à court terme ‘B(tun)’ attribuées à El Wifack Leasing (EWL). 

Fitch Ratings a confirmé les notes nationales à long terme ‘BB+(tun)’ et à court terme ‘B(tun)’ attribuées à El Wifack Leasing (EWL). La perspective de la note nationale à long terme est stable. La note nationale de la dette senior a également été confirmée à ‘BB+(tun)’.

Les notes d’EWL reflètent sa qualité d’actifs supérieure à la moyenne des ses homologues, un ratio de solvabilité satisfaisant et une liquidité acceptable. Elles prennent également en compte sa gestion des risques moins sophistiquée que celles de ses homologues et sa taille relativement modeste.

Le risque de crédit est prépondérant pour les sociétés de crédit-bail et, malgré un environnement opérationnel difficile, EWL a pu maintenir une qualité d’actifs acceptable comme en témoigne son ratio de créances douteuses inférieur à la moyenne du secteur à fin juin 2012. La couverture de ces créances douteuses par les provisions reste bien supérieure à celle de la plupart de ses homologues bien que la politique de provisionnement ait été assouplie à fin 2011. Toutefois, comme la plupart de ses homologues, EWL a accepté de rééchelonner certains prêts en 2011 (13 Mio TND, soit 8,2% des prêts bruts à fin 2011). Selon Fitch, ces prêts, dont le délai de grâce est désormais passé, restent davantage exposés à une détérioration de la conjoncture économique.

Dans le contexte actuel de tensions sur la liquidité, la structure de financement d’EWL apparait moins risquée que celle de certaines sociétés de crédit-bail dépendant de l’étroit marché obligataire tunisien: EWL utilise essentiellement de lignes de crédit bancaires à moyen terme et dispose d’importantes réserves de lignes de crédit disponibles. A fin juin 2012, ses besoins de financement pour les douze prochains mois étaient couverts à 55% par ces lignes de crédit. Toutefois, les pressions sur la liquidité se sont étendues au secteur bancaire et, comme ses homologues, EWL pourrait rencontrer de plus en plus de difficultés à se procurer suffisamment de lignes de crédit, ou de telles facilités à un prix acceptable, ce que Fitch surveillera de près.

Fitch estime que le niveau de fonds propres d’EWL (ratio de fonds propres durs, ou “core capital” selon la définition de Fitch, de 15,7% à fin 2011) est adéquat compte tenu du profil de risque de la société et de sa politique prudente de couverture des créances douteuses.

Fitch considère que la rentabilité d’EWL est satisfaisante. Comme d’autres sociétés de crédit-bail tunisiennes, EWL est exposée à la hausse des coûts de refinancement, bien que sa marge nette d’intérêt, supérieure à la moyenne du secteur, doive lui permettre d’absorber ce choc. L’agence estime qu’EWL sera en mesure de conserver une rentabilité satisfaisante à moins d’une forte détérioration du coût du risque.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux