Tags Posts tagged with "Tunisie, Enfidha, Monastir, OACA, TAV,"

Tunisie, Enfidha, Monastir, OACA, TAV,

par -
Lorsqu’il y a quelques jours

Lorsqu’il y a quelques jours, nous avions demandé à l’office des aéroports de Tunisie (OACA) les chiffres du trafic aérien, au cours des 3 derniers mois, cette administration de l’aviation civile, du chargé de la communication au PDG, nous a répondu par la négative. Ces chiffres existaient, pourtant, bel et bien et nous avons pu nous les procurer par nos propres moyens. A leur lecture, on comprend le refus de nous les communiquer !

En effet, à la première lecture des chiffres du trafic aérien, au cours du premier trimestre 2012, en nombre de vols seulement et sur fond du différend qui oppose TAV aux employés de l’aéroport de Monastir, on pourrait comprendre que l’opérateur turc (constitué en société de droit tunisien pour TAV Tunisie), n’aurait pas respecté les engagements pris de rééquilibrer le trafic aérien entre les deux aéroports qu’il gère, Enfidha et Monastir. Pour le seul mois de mars, le trafic sur l’aéroport TAV d’Enfidha augmentait de presque 121%, alors qu’il n’augmentait sur son pourtant autre aéroport que de 6,2 %, selon les chiffres officiels de l’OACA !!

Quand bien même pourrait- elle opposer le fait que l’accord venait d’être signé, l’énorme déphasage, en termes de taux de croissance, porterait à conforter les craintes des employés de l’aéroport de Monastir, lorsqu’ils manifestent leur colère.

 

En effet, alors que, pour le cumul des 3 premiers mois de l’année 2012, le trafic de l’aéroport d’Enfidha-Hammamet s’envolait de plus de 250 %, celui de l’aéroport de Monastir Habib Bourguiba, s’affaissait de presque 10 %. Quand bien même TAV Tunisie pourrait-elle arguer que le choix des destinations n’est pas de son ressort mais de celui des TO, les chiffres restent d’une extrême froideur. Le ministère tunisien du Transport et l’OACA en particulier, auraient-ils peur de dévoiler cette vérité ?

Par ailleurs, les résultats du trafic aérien de l’ensemble des aéroports tunisiens, au cours du mois de mars 2012, comparés au même mois de l’année précédente, nous permet de constater une évolution de 7,59 % pour les mouvements d’avions et de 15,95 % pour les passagers.

Cependant, force est de relever, à la lecture des résultats du trafic aérien des aéroports gérés par l’OACA, au cours du mois de mars 2012 par rapport au même mois de l’année précédente, une évolution de 3,63 % pour les mouvements d’avions et de 11,90 % pour les passagers. Cela malgré une importante baisse du trafic non-régulier de plus de 56 % et aussi une importante baisse du nombre des passagers de plus de 52 % pour l’International non-régulier.

Les résultats du trafic aérien des aéroports gérés par TAV, au cours du mois de mars 2012 et toujours en mouvements d’avions, comparés au même mois de l’année précédente, étaient en évolution de 40,98 % en mouvements d’avions et de 40,16 % en passagers. Indéniablement donc, le trafic avions et passagers, évoluait plus rapidement pour TAV Tunisie que pour l’OACA !

La même remarque s’impose à l’observation des résultats du trafic aérien pour les trois premiers mois cumulés de l’année 2012 en cours. Pour les aéroports gérés par l’OACA, les trois premiers mois de l’année 2012 se sont soldés, par rapport à la même période de l’année précédente, par une évolution de 19,95 % pour les mouvements d’avions et de 26,09 % pour les passagers. Pour les aéroports de TAV Tunisie, ce premier trimestre 2012 a généré une croissance de 39,77 % pour les mouvements d’avions et de 46,30 % pour les passagers. Le trafic trimestriel a ainsi évolué plus vite pour TAV Tunisie que pour l’OACA et alors que le non régulier international baissait de 30,57 % pour les aéroports de l’OACA, le même genre de trafic progressait de plus de 13 % pour les aéroports de TAV !!

 

En nombre de passagers, le trafic commercial passager des aéroports TAV Tunisie, augmentait de 46,3 % en cumul des trois premiers mois de cette année, comparés à pareille période de 2011. Celui des 7 aéroports gérés par l’OACA, n’augmentait, à la fin du 1er trimestre 2012, que de26 %. La différence est ensuite nette, entre les deux aéroports TAV, Monastir et Enfidha. Alors que le trafic passager de Monastir était en régression de 31,25 %, celui d’Enfidha était en très nette hausse de plus de 440 %, passant de 27 mille 544 à 148 mille 840 passagers. Que dire de plus, sauf que l’accord de rééquilibrage du trafic entre les aéroports d’Enfidha et Monastir a été signé il y a à peine un mois. Plus exactement, le 24 mars 2012. Il faudra, donc, attendre pour voir et ne jeter la pierre à personne.

Les revenus de l’OACA en baisse de plus de 4 MDT.

L’analyse du chiffre d’affaires, toutes taxes comprises, du mois de mars 2012, permet de constater qu’au cours du mois de Mars 2012, le montant des redevances facturées de l’Office, a atteint 17,155 MDT contre 21,086 MDT, au cours du même mois de l’année 2011, enregistrant ainsi une baisse de 18,64 %. Chez l’OACA, on explique cette baisse par la facturation d’une partie du trafic du mois de février 2011 relative au transport des réfugiés provenant de la Libye sur le mois de mars 2011. A l’office des aéroports, on ajoute que cette facturation n’a pu avoir lieu qu’après consultation de la direction générale de l’aviation civile qui n’a pas donné une suite favorable aux demandes d’exonération formulées par les compagnies aériennes concernant cette catégorie de vol. Dans la case chiffre d’affaires TAV, il y avait écrit zéro.

L’analyse des chiffres TTC pour les trois premiers mois de l’année 2012, permet de constater qu’au cours de cette période, le montant des redevances facturées de l’Office a atteint 53,104 MDT, contre 45,675 MDT au cours de la même période de l’année 2011. L’évolution de 16,26%, est présentée comme étant la conséquence directe de l’évolution du trafic qui a été constatée durant les trois premiers mois de l’année 2012.

A la fin du mois de mars 2012, le solde de la trésorerie s’est élevé à 214,404 MD contre 223,802 MDT, à la fin du mois de février 2012, enregistrant ainsi une baisse de 4,20%. Le taux de couverture s’élève à 0,741.

Khaled Boumiza

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Le président français, Emmanuel Macron, est décidément très actif sur le contient africain. Après avoir parrainé la force conjointe anti-djihadiste des pays du Sahel,...

Reseaux Sociaux