Tags Posts tagged with "Tunisie, Export"

Tunisie, Export

par -
Selon les tout derniers chiffres de l’institut national de la statistique(INS)

Selon les tout derniers chiffres de l’institut national de la statistique(INS), les exportations tunisiennes pour le 11 mois de l’année en cours se sont élevées à 24205,3 MDT alors que les importations ont atteint le montant de 34909,1 MDT, soit un taux de couverture de 69,3%.

Pour le régime général, les exportations se sont montées en valeur à 9283,0 MDT. Pour leur part, les importations ont totalisé 25050,5 MDT, soit un taux de couverture de 37,1%.

Pour le régime off shore, les exportations ont atteint en valeur 14922,3 MDT, soit une variation négative de – 0,6% et les importations 9858, 6 MDT, soit une variation négative de-1,8%.

En ce qui concerne le taux de couverture, il est de 151,4%.

par -
Les produits tunisiens de l’industrie

Les produits tunisiens de l’industrie, de l’agriculture, textiles et de l’artisanat… ne cessent de renforcer leur présence dans les grands marchés maghrébins, occidentaux et orientaux… ces marchés demeurent des émetteurs d’investissements directs étrangers pour la Tunisie, réputé pour ses prestigieux centres commerciaux et d’affaires d’envergure mondiale.

C’est dans ce contexte que Abdelatif Hmam, DG du CEPEX a indiqué, lors d’une conférence de presse tenue récemment au Premier ministère que « la présence des produits tunisiens sur les marchés étrangers a connu en 2011 une hausse de 80 destinations supplémentaires pour atteindre un total de 156 marchés étrangers, selon les chiffres publiés, jeudi, par le ministère tunisien du Commerce et de l’Artisanat.

En effet, les exportations tunisiennes vers les dix premiers clients se répartissent sur 30,7% pour la France, 21,6% pour l’Italie, 9,1% pour l’Allemagne, 4,4% pour la Libye, 4,3% pour l’Espagne, 2,8% pour le Royaume-Uni, 2,3% pour les Pays-Bas, 1,9% pour la Belgique et 1,5% pour les Etats-Unis d’Amérique. S’agissant de la présence des produits tunisiens sur les marchés du Golfe , les exportations tunisiennes ont visiblement progressé en direction des Emirats Arabes Unis, avec une hausse de 37,4%.

Les marchés

 

Volumes des Exportations  en (MD)

1. France

945.6

2. Italie

785.8

3. Allemagne

284

4. Espagne

167

5. Le Royaume de Hollande

71.7

6. Japon

64.7

7. Libye

54.8

8.R. Tchèque

51.5

9. Roumanie

47.5

10. Ethiopie

44.2

 

Toujours selon lui, le gouvernement tunisien a mis en place un plan d’action afin de “renforcer la présence des produits et services tunisiens sur les marchés traditionnels et émergents”.

Parmi les marchés géoéconomiques, prioritaires pour les exportations tunisiennes, figurent essentiellement l’espace magrébin, les pays du Golfe, l’Afrique sub-saharienne, ainsi que l’espace euro-asiatique (pays asiatiques et pays hors Union européenne).

La représentativité commerciale de la Tunisie est nettement forte au Maroc, en Algérie et en Libye». En 2011, les exportations tunisiennes ont connu une hausse sur ces marchés maghrébins, soit 42% en Libye, 15,8% en Algérie, 15,4% en Mauritanie et 10,4% au Maroc, selon un bilan du CEPEX.

Les Marchés

 

Les exportations en (MD)

Taux de croissance annuel 2007- 2011

1. Libye

1103.2

42%

2. Algérie

655.9

15.8%

3. Mauritanie

36.2

15.4%

4. Maroc

336.7

10.4%

La forte présence des produits tunisiens sur ces marchés s’explique par les spécificités de cet espace dont “un revenu personnel élevé, une ouverture sur l’étranger, une forte compétitivité, un positionnement stratégique outre une dynamique démographique intérieure issue de l’immigration”, selon le DG du CEPEX.

En effet,  142 entreprises exportatrices tunisiennes ont ciblé, en 2011, des marchés de l’Afrique subsaharienne dont 33 marchés ont accueilli des entreprises tunisiennes, sachant que 21,4% des exportations tunisiennes subventionnées s’orientent vers l’Afrique subsaharienne.

Force est de constater que ces chiffres encourageants et dénotant d’un début de relance ne cachent pas une réalité pas encore rassurante puisqu’au niveau de la pratique, les exportateurs tunisiens rencontrent plusieurs obstacles dont les liaisons aérienne et maritime et la garantie de solvabilité”, a indiqué le Directeur général du CEPEX.

Il est primordial,  au cours de la prochaine période, d’exporter davantage et de renforcer l’intégration des produits tunisiens dans les circuits de distribution internationale. D’où, l’importance de la révision de la loi relative au commerce extérieur dans le sens d’une suppression des autorisations préalables pour les produits à l’écart de la libéralisation de l’importation.

Il s’agit aussi de simplifier davantage les procédures du commerce extérieur et de diminuer le coût des transactions. Les exportateurs auront à leur disposition des services logistiques efficients et vont bénéficier d’une baisse des droits douaniers (déjà appliquée pour plusieurs produits).

par -
Le mois de janvier a apporté de mauvaises nouvelles

Le mois de janvier a apporté de mauvaises nouvelles, en matière d’exportation. Selon les chiffres de l’INS (Institut national de la statistique) pour le mois de janvier 2012, il appert que les exportations ont augmenté de 2,6 % et les importations de 21,6 %. Une lecture de la balance commerciale par régime, fait apparaître une baisse de 39,3 % des entreprises du régime général (pas ou partiellement exportatrices). Ceux qui ont sauvé la saison, ce sont plutôt les offshores ou entreprises totalement exportatrices dont les exportations avaient augmenté de 30,7 %.

Le déficit commercial de la Tunisie a par ailleurs plus que doublé, passant de 761,1 millions de dinars (MD) au cours des deux premiers mois de 2011, à 1 632,8 MD, en janvier et février 2012, selon les derniers chiffres publiés mardi, par l’Institut national de la statistique (INS). Cette aggravation du déficit résulte d’une progression de 25,3 pc des importations, alors qu’elles n’avaient évolué que de 2,9 pc en 2011.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les États-Unis et le Togo seront co-organisateurs du Forum de la loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique – Africa Growth...

Reseaux Sociaux