Tags Posts tagged with "Tunisie, Habib Ammar,"

Tunisie, Habib Ammar,

par -
La 6ème chambre correctionnelle du tribunal de première instance a renvoyé

La 6ème chambre correctionnelle du tribunal de première instance a renvoyé, lundi, au 18 octobre prochain le procès dans lequel est impliqué Habib Ammar, l’ex-ministre de l’Intérieur de Ben Ali, pour torture.

Il y est poursuivi en compagnie de trois ex-cadres sécuritaires , à la suite d’une plainte déposée par un ex-commissaire de police , pour torture durant sa détention , du 6 au 24 novembre 1987, sous l’accusation de tentative de coup d’Etat.

par -
Habib Ammar

Habib Ammar, ex-ministre de l’Intérieur sous le régime de Ben Ali, a comparu en état de liberté, devant la chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Tunisie, dans le cadre d’une affaire de tortures, rapporte notre confrère Al Jarida qui précise que Habib Ammar y est poursuivi avec le président déchu Ben Ali.

D’autre part, la chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Tunis a réitéré sa volonté d’amener pour comparution Mohamed Mahjoub, époux de Jalila Trabelsi dans le cadre de l’affaire relative à l’aménagement d’un tunnel spécial lui permettant d’accéder à un édifice relevant du ministère du Transport.

Le personnel pénitentiaire a informé le tribunal de l’impossibilité de transférer le prévenu aux fins de sa comparution, et ce en raison de la détérioration de son état de santé suite à une grève de la faim.

De même, le juge d’instruction du 16ème bureau près le tribunal de première instance de Tunis a entamé l’interrogatoire de Asma Mahjoub , fille de Jalila Trabelsi dans le cadre de l’affaire de l’Ecole internationale de Carthage.

par -

Le quotidien tunisien de langue arabe Attounissya rapporte que le juge d’instruction du 6ème bureau au tribunal de première instance de Tunis a entendu l’ancien ministre Habib Ammar sur fond de l’affaire de l’AFH et l’obtention d’une parcelle de terrain de 2087 mètres carrés à 80 DT le mètre. H. Ammar a été laissé en état de liberté après être passé par la case fiche anthropométrique.

La même source rapporte le report au 4 mai de l’affaire des kiosques de Tunisie Télécom loués par Montassar Waïli à Jalila Trabelsi. Le quotidien indique que Jalila Trabelsi et son mari Mabrouk Khachnaoui figurent parmi les accusés dans cette affaire qui revient donc en appel après un premier jugement de 4 ans et d’une amende de 2,460 MDT contre Waïli et Trabelsi et le non-lieu pour Khachnaoui.

par -
Le juge d’instruction du 15<sup>ème</sup> bureau du tribunal de première instance de Tunis a interrogé

Le juge d’instruction du 15ème bureau du tribunal de première instance de Tunis a interrogé, mardi, Fethi Soukri, ex-directeur de cabinet au ministère des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières , dans le cadre d’une affaire de cession d’un terrain , situé dans la région de Gammarth, d’une superficie de 1500 mètres carrés au profit de Habib Ammar, ex-ministre de Ben Ali, et ce par le truchement de l’agence foncière d’habitation (AFH). 

Le lot a été cédé au prix de 100 dinars seulement, le mètre carré.

Le magistrat instructeur a décidé de laisser Fethi Soukri en liberté et de le soumettre à la procédure de la fiche anthropométrique.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Elle, c’est une spécialiste du transport, un secteur où elle a fait presque toute sa carrière, qu’elle connaît, de la voiture particulière à l’avion,...

AFRIQUE

SPORT