Tags Posts tagged with "Tunisie, hausse, prix,"

Tunisie, hausse, prix,

par -
770 millions de dinars

770 millions de dinars, c’et le montant des concours financiers accordés par l’Etat aux Tunisiens, et c’est  ce qui explique, selon Mohamed Ben Salem, ministre de l’Agriculture, la flambée des prix enregistrée, au cours de ces derniers mois. Lors d’une conférence de presse, il a indiqué que le budget alloué par l’Etat au titre de certaines aides et du programme « Amal » a boosté la demande de consommation chez les Tunisiens, dépassant de loin l’offre. D’autre part, le ministre a fait savoir que « si la production tunisienne était destinée uniquement au marché local, les prix marqueraient une importante baisse, et l’autosuffisance sera garantie». En effet, les 350 mille Libyens qui se trouvent actuellement sur le territoire tunisien et dont le pouvoir d’achat largement supérieur à celui des Tunisiens ont contribué à la hausse des prix suite à l’augmentation de leur consommation. Sans oublier les produits exportés vers la Libye, soit légalement soit à travers des contrebandiers.

En se basant sur les chiffres de l’observatoire du Commerce extérieur (OCE), relevant du ministère du Commerce, la valeur des exportations tunisiennes vers la Libye a atteint, à la fin du mois de septembre 2011, quelque 554,5 millions de dinars, contre 186,3 MD, au cours de la même période de 2010, soit une évolution de 368,2 MD. Tous les produits exportés vers la Libye ont connu une hausse. Les exportations des huiles végétales ont augmenté de 140MD, les céréales de 49,3 MD, les conserves de tomates (32,5 MD), le lait et dérivés (32,1 MD), la farine (28,8 MD), les pâtes alimentaires (15,9MD), les produits des boulangeries (10,1 MD), Sucre (6,8MD) et les viandes congelées (6,4MD).

D’ailleurs, sur un total de 6000 commerçants opèrent sur le marché libyen, 1000 sont des exportateurs tunisiens.

Insistant sur la tendance haussière des prix, le ministre a indiqué que les prix de certains produits à l’instar des pommes de terre et des oignons ont baissé par rapport aux mois précédents. Seul le prix des tomates demeure élevé. Selon lui, cette hausse n’est exceptionnelle notamment en cette période de l’année.

En ce qui concerne les réalisations du ministère de l’Agriculture, Mohamed Ben Salem a indiqué que durant cette saison 350 mille hectares de céréales dont 92 mille de céréales irrigués ont été cultivés, soit une hausse de 89% de ce qui a été déjà programmé.

Sur un autre volet, 22 750 hectares de fourrages d’été dont 12250 hectares ont été emblavés précisément dans le centre et le sud du pays. Concernant les primeurs sèches, environ 61 mille hectares ont été cultivés avec un taux de réalisation équivalent à 81% principalement dans les régions du Nord.

Les quantités de lait produites, durant le mois d’avril de cette année, ont atteint 107 millions de litres contre 103 millions de litres, durant la même période de l’année dernière, soit une augmentation de 3,8%. Les prévisions pour l’année 2012 tablent sur la production de 1136 millions de litres. Les quantités du lait frais collectées ont atteint environ 63 millions de litres durant le mois de mars 2012, contre 60,6 millions de litres durant la même période de l’année dernière, soit en hausse de 4%.

En ce qui concerne le lait stérilisé, les stocks ont atteint 25,5 millions de litres, fin avril 2012, contre 37,8 millions de litres, durant la même période de l’année dernière.

La production de viandes de volailles a atteint, durant le mois d’avril de l’année en cours, environ 9608 tonnes contre 8374 tonnes durant la même période de l’année 2011. Pour ce mois de mai, les prévisions tablent sur la production de 9737 tonnes de viandes de volailles contre 8114 tonnes produites durant le même mois de l’année dernière.

Au sujet de viandes rouges, la quantité de la production prévue pour le mois de mai, devrait atteindre 9300 tonnes dont 4500 tonnes viandes bovines, 4400 tonnes de viandes ovines et 400 tonnes d’autres viandes. La production devrait ainsi enregistrer une hausse de 6% par rapport au mois de mai de l’année précédente.

Concernant l’huile d’olive, jusqu’au mois de mars 2012, les exportations tunisiennes d’huile d’olive, ont atteint environ 50 mille tonnes dont 3600 tonnes d’huile d’olive conditionnée bien que les prévisions pour toute la récolte, aient tablé sur l’exportation de 140 mille tonnes. Rappelons que les exportations, au cours de la même période précédente, ont avoisiné les 57,2 mille tonnes. Les recettes provenant des exportations ont atteint, pour leur part, 180 millions de dinars. Pour la production, la récolte d’huile d’olive actuelle a été estimée à environ 180 mille tonnes.

Pour ce qui est des dattes, les exportations jusqu’au 2 mai 2012, ont atteint 50614 tonnes pour une valeur de 173,5 millions de dinars contre 42042 tonnes pour une valeur de 143,5MD durant la même période de l’année 2011. Ces chiffres pourraient ainsi augmenter durant les mois de mai et juin notamment avec l’approche du mois de Ramadhan.

Khadija Taboubi

par -
Face à conjoncture marquée par une hausse intolérable des prix

Face à conjoncture marquée par une hausse intolérable des prix, Hamadi Jebali, le chef du gouvernement a annoncé lors de son intervention devant l’ANC, qu’une commission de crise sera créée pour mettre fin à ce problème épineux qui entraîne l’effritement du pouvoir d’achat du Tunisien

Il a précisé également que le gouvernement œuvrera avec le concours des parties intervenantes à réduire les prix d’ici le mois de Ramadan prochain.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les exportations de l'Algérie ont nettement augmenté à 18,141 milliards de dollars (mds usd) sur la première moitié de l'année 2017 contre 13,323 mds...

SPORT

Reseaux Sociaux