Tags Posts tagged with "Tunisie, IACE, consommateur"

Tunisie, IACE, consommateur

par -
Avec une valeur voisine de - 36.7 %

Avec une valeur voisine de – 36.7 %, en avril 2012, contre – 42.3 % enregistrée, trois mois auparavant, l’indice du climat de consommation continue à remonter, selon le dernier indice tunisien de la consommation, fait par le centre de veille de l’IACE (Institut Arabe des Chefs d’Entreprises). Le consommateur tunisien ne semble, cependant, pas encore disposé à effectuer de grands achats durant les prochaines semaines.

Près de quinze mois après la Révolution de la Dignité, la dernière édition de l’enquête s’est intéressée aux conditions budgétaires des familles, à leur perception des niveaux actuel et futur des prix, à l’opportunité de réaliser ou non des achats importants durant les prochaines semaines, etc.

Les différents soldes d’opinions calculés pour les questions ayant une dimension importante pour la conjoncture des prochains mois ont permis d’évaluer à – 36.7 % l’indice du climat de consommation pour la fin du premier trimestre de 2012.

Un budget familial «juste suffisant», selon 57 %.

A la question relative à l’évolution du budget familial durant les trois derniers mois, près de 57% des répondants au questionnaire de cet indice, déclarent qu’il est resté sensiblement le même. Pour près de 30 % des enquêtés, les revenus se sont dégradés. Seuls 13 % déclarent que leur budget s’est amélioré. Néanmoins, ces trois chiffres constituent une légère amélioration de la situation par rapport à ce qu’elle était perçue trois mois auparavant.

Interrogés sur la capacité de ce budget à subvenir ou non aux besoins de la famille, la proportion des répondants estimant qu’il est insuffisant à tel point qu’ils sont poussés à l’endettement, est évaluée à 20 %. Cette proportion enregistre une amélioration continue par rapport aux précédentes enquêtes, du fait que cette proportion était de 71%, trois mois auparavant et 47 %, le semestre précédent.

Pour les autres répondants à l’enquête, plus de 75 % déclarent que le budget est tout juste suffisant en utilisant l’épargne. Le reste des répondants, soit près de 5% estiment que leur budget est suffisant et déclarent qu’il leur permet de réaliser une épargne.

Le moment n’est toujours pas opportun pour acheter un logement ou une voiture.

L’enquête auprès des consommateurs s’est aussi intéressée à l’anticipation des familles de réaliser ou non des acquisitions de produits durables, tels que les logements, les voitures, les meubles, etc.

Il s’agissait de savoir si, oui ou non, le moment actuel est opportun pour effectuer de tels achats.

Les réponses des consommateurs enquêtés sont sans appel : négatives à 100 % pour le logement, contre une proportion de 98 % durant le trimestre précédent. Les réponses sont également négatives à 98 % pour les voitures, négatives à 94 % pour les meubles et négatives à près de 83 % aussi bien pour les produits électroménagers que pour le matériel électronique et/ou informatique et à 67 % pour l’acquisition de n’importe quel autre produit durable.

Les principaux arguments avancés par les consommateurs justifiant le report de leurs décisions d’achat évoquent, pour près de 43 %, les problèmes de financement et pour 33% l’incertitude quand à l’évolution de la conjoncture. Le reste des répondants ne ressentent pas actuellement le besoin d’achat des produits cités.

Le Tunisien, un irréductible optimiste !

Invités à préciser leurs appréciations sur la situation économique globale relative aux trois derniers mois, près de 59 % des enquêtés estiment qu’elle s’est dégradée, contre une proportion de 51 % trois mois auparavant. La situation est jugée restée sensiblement la même pour 29 %. Seuls 12 % estiment qu’il y eu une amélioration de la situation économique.

S’agissant des anticipations des consommateurs pour le prochain trimestre, les avis  sont empreints  d’un optimisme croissant à travers le temps. Près de 94 % estiment qu’il y aura amélioration  contre près de 4 % et 3% qui considèrent respectivement que la situation restera sensiblement la même ou se dégradera.

INTERVIEW

Le Directeur général de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII), Samir Bechoual, a appelé à l’institutionnalisation de la campagne d’interpellations et...

AFRIQUE

Mohammed VI n'est pas content et l'a fait vertement savoir aux ministres, qu'il a réunis hier dimanche 25 juin 2017 à Casablanca, pour le...

SPORT

Reseaux Sociaux