Tags Posts tagged with "Tunisie, médecins"

Tunisie, médecins

par -
Lors du point de presse  périodique organisé

Lors du point de presse périodique organisé , mardi, par la cellule de communication, relevant de la présidence du gouvernement, le représentant du ministère de la Justice a passé en revue les grands axes débattus récemment au cours de la conférence internationale sur la réforme des prisons tunisiennes organisée les 19 et 20 janvier à Tunis.

Selon le responsable, cette conférence qui s’est penché sur la situation actuelle des prisons tunisiennes et des prisonniers, est parvenue à cerner les carences héritées depuis des décennies de l’ancien régime répressif. Elle s’inscrit, également, dans la mise en place de toutes les capacités humaines et financières susceptibles de réformer l’institution pénitentiaire et assurer sa conformité avec les objectifs de la révolution du pays et les standards internationaux en matière du traitement des détenus.

En effet, parmi les mesures proposées au cours de cette conférence figurent la révision du cadre législatif gérant ce domaine suivant les critères internationaux, la promotion de l’infrastructure (assurer l’entretien des prisons et l’amélioration de leur gestion), ainsi que la réintégration des détenus libérés dans la vie sociale.

Au sujet des statistiques relatives au nombre total des personnes en détention et jugées au cours du mois de Janvier 2013, le responsable a affirmé que6221 personnes ont été arrêtées pour des affaires de vol.

De même, quelques 5826 personnes ont été arrêtées pour des affaires de drogue, 67 autres pour terrorisme et quelques 2184 pour des crimes de meurtre.

Haltes aux violences contre les médecins !

Intervenant au cours de cette rencontre périodique, le responsable du ministère de la santé a lancé un cri d’alarme sur les violences commises à l’égard des médecins dans les différents hôpitaux. « L’hémorragie des agressions physiques et verbales à l’égard du corps médical n’a pas cessé. Une centaine de médecins ont menacé de démissionner. Ils exigent la prise de mesures urgentes et nécessaires pour endiguer ce phénomène qui prend de l’ampleur », a déclaré le responsable.

S’agissant des réformes en matière du secteur de la santé, le représentant a ajouté que son département a affiché l’intention de se pencher enfin sur la gestion moderne des hôpitaux. Le service public de santé a été longtemps marginalisé, a-t-il relevé, ajoutant que « les structures publiques sont presque mal équipées ».

De même, il a affirmé, que son département s’est engagé pour mettre en place une nouvelle carte sanitaire afin de multiplier le nombre des hôpitaux afin de créer un équilibre entre les régions.

Il convient de noter qu’un programme d’urgence est susceptible de redresser le secteur de la santé publique. Il s’attaque aux impérieux obstacles que sont le manque d’équipements de base, de médicaments et de personnel médical, et les inégalités régionales et sociales.

Nadia Ben Tamansourt

par -
Lors du point de presse  périodique organisé

Lors du point de presse périodique organisé , mardi, par la cellule de communication, relevant de la présidence du gouvernement, le représentant du ministère de la Justice a passé en revue les grands axes débattus récemment au cours de la conférence internationale sur la réforme des prisons tunisiennes organisée les 19 et 20 janvier à Tunis.

Selon le responsable, cette conférence qui s’est penché sur la situation actuelle des prisons tunisiennes et des prisonniers, est parvenue à cerner les carences héritées depuis des décennies de l’ancien régime répressif. Elle s’inscrit, également, dans la mise en place de toutes les capacités humaines et financières susceptibles de réformer l’institution pénitentiaire et assurer sa conformité avec les objectifs de la révolution du pays et les standards internationaux en matière du traitement des détenus.

En effet, parmi les mesures proposées au cours de cette conférence figurent la révision du cadre législatif gérant ce domaine suivant les critères internationaux, la promotion de l’infrastructure (assurer l’entretien des prisons et l’amélioration de leur gestion), ainsi que la réintégration des détenus libérés dans la vie sociale.

Au sujet des statistiques relatives au nombre total des personnes en détention et jugées au cours du mois de Janvier 2013, le responsable a affirmé que6221 personnes ont été arrêtées pour des affaires de vol.

De même, quelques 5826 personnes ont été arrêtées pour des affaires de drogue, 67 autres pour terrorisme et quelques 2184 pour des crimes de meurtre.

Haltes aux violences contre les médecins !

Intervenant au cours de cette rencontre périodique, le responsable du ministère de la santé a lancé un cri d’alarme sur les violences commises à l’égard des médecins dans les différents hôpitaux. « L’hémorragie des agressions physiques et verbales à l’égard du corps médical n’a pas cessé. Une centaine de médecins ont menacé de démissionner. Ils exigent la prise de mesures urgentes et nécessaires pour endiguer ce phénomène qui prend de l’ampleur », a déclaré le responsable.

S’agissant des réformes en matière du secteur de la santé, le représentant a ajouté que son département a affiché l’intention de se pencher enfin sur la gestion moderne des hôpitaux. Le service public de santé a été longtemps marginalisé, a-t-il relevé, ajoutant que « les structures publiques sont presque mal équipées ».

De même, il a affirmé, que son département s’est engagé pour mettre en place une nouvelle carte sanitaire afin de multiplier le nombre des hôpitaux afin de créer un équilibre entre les régions.

Il convient de noter qu’un programme d’urgence est susceptible de redresser le secteur de la santé publique. Il s’attaque aux impérieux obstacles que sont le manque d’équipements de base, de médicaments et de personnel médical, et les inégalités régionales et sociales.

Nadia Ben Tamansourt

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux