Tags Posts tagged with "Tunisie, Noureddine Bhiri,"

Tunisie, Noureddine Bhiri,

par -
Contrairement aux informations qui circulent

Contrairement aux informations qui circulent, le nouveau ministre de la Justice, Nadhir Ben Ammou n’a demandé à aucun membre de son cabinet de partir, selon Assabah News qui précise que Fadhel Essayhi a liquidé ses congés pour rejoindre la présidence du gouvernement où Noureddine Bhiri occupe les fonctions de ministre conseiller, tout comme le directeur de cabinet qui restera, cependant, à son poste jusqu’à fin avril.

Quant à Faouzi Jaballah , il se propose de rejoindre le Barreau, alors que l’autre membre du cabinet Ferjani, il avait présenté sa démission à Noureddine Bhiri , ex-ministre de la Justice qui l’a acceptée, étant signalé qu’il rejoindra une institut international d’études stratégiques.

par -
Dans une harangue aux participants au festival des jeunes du mouvement Ennahdha

Dans une harangue aux participants au festival des jeunes du mouvement Ennahdha, le ministre de la Justice, Noureddine Bhiri a annoncé que le Gouvernement déclarera, dans les jours à venir, la guerre aux « ennemis de la Révolution », assurant que « la victoire sera de notre côté et la défaite du leur ».

IL a aussi réaffirmé l’engagement du Gouvernement à réaliser les objectifs de la Révolution, à indemniser les victimes du régime déchu et à punir les symboles de la corruption, répétant, à maintes reprises le slogan : « Pas de réconciliation avant la redevabilité ».

Selon Noureddine Bhiri, les « ennemis de la Révolution » sont ceux qui entreprennent d’entraver l’action du Gouvernement, de faire avorter le processus de la transition et d’enterrer la Révolution, et ce à travers trois procédés. Ils s’appuient sur la presse lui assignant le rôle de faire avorter les révolutions, sur l’intimidation et le terrorisme et enfin sur l’argent pour consolider leur hégémonie.

par -
Le ministre de la Justice Noureddine B'hiri

Le ministre de la Justice Noureddine B’hiri, a affirmé samedi que le gouvernement a donné forme à un programme clair qui s’étendra jusqu’à 2016.

Chaque ministère dispose d’une liste des personnes victimes de l’ancien régime et des corrompus, a-t-il indiqué, précisant que l’ouverture de tous les dossiers de corruption et la réparation des victimes de la corruption est en cours.

Prenant part à un meeting de sympathisants du mouvement Ennahdha organisé à Bir Belhassen à l’Ariana, le ministre a appelé au soutien du gouvernement “pour qu’il puisse concrétiser son programme et lutter contre les ennemis de la révolution”.

Pour sa part, le président du groupe du mouvement Ennahdha à l’Assemblée nationale constituante (ANC) Sahbi Atig, a indiqué que le calendrier des élections qui a été annoncé n’est pas “exact”, précisant que la rédaction de la nouvelle Constitution n’est pas encore achevée.

L’intérêt de l’ANC s’oriente à l’heure actuelle vers trois principaux axes: la création de l’instance provisoire de la justice, de l’instance supérieure indépendante pour les élections et de l’instance supérieure pour l’audiovisuel, a-t- il justifié.

Des symboles de la corruption sont encore en place dans les médias, a lancé Atig, annonçant que le gouvernement va prendre des mesures “courageuses” dans les prochains jours en terme de lutte contre la corruption dans tous les domaines en particulier dans les médias, la justice, les finances et les affaires.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Le président français, Emmanuel Macron, est décidément très actif sur le contient africain. Après avoir parrainé la force conjointe anti-djihadiste des pays du Sahel,...

Reseaux Sociaux