Tags Posts tagged with "Tunisie, polygamie,"

Tunisie, polygamie,

par -
Le fléau du divorce a pour cause majeure la dissonance des femmes et leur refus de s’acquitter de leurs obligations vis-à-vis de leurs époux

Le fléau du divorce a pour cause majeure la dissonance des femmes et leur refus de s’acquitter de leurs obligations vis-à-vis de leurs époux, telle est la conviction profonde qu’un imam a exprimée, lors du prêche du vendredi, prononcé du haut de la chaire de la mosquée de médina Jadida.
Cité par l’hebdomadaire Al Ousbouii, le prédicateur a affirmé que « la chambre à coucher est la mère de toutes les catastrophes » imputant à la femme et à sa famille la responsabilité de la prolifération du phénomène du divorce, et appelant le gouvernement et l’assemblée nationale constituante à abroger l’article 18 du code statut personnel interdisant la polygamie.
Il a demandé avec insistance l’application de la « loi de Dieu » et de défendre « notre société qui ne supporte plus la tyrannie exercée par  la femme  sur l’homme » ainsi que de « réparer l’erreur commise par Habib Bourguiba , promoteur du code du statut personnel, réclamant  que les « femmes cessent de repousser leurs époux et se remettent à devoir obéissance et respect à leurs conjoints ». 

par -
Dans une interview au journal Al Maghreb

Dans une interview au journal Al Maghreb, Brahim Hamdi, élu du Particulturel et unioniste  de la Nation, à l’assemblée constituante, a affirmé que  son parti considère le célibat des filles comme un problème social dont il doit œuvrer à limiter les incidences sur la société tunisienne, indiquant que ce problème lui donne des insomnies.

Ila ajouté que l’on ne peut parler du célibat des filles que celles-ci ont atteint l’âge de 35 ans sans s’être mariées, et qu’il s’agit d’un phénomène répandu dans les régions déshéritées du pays et dans certaines villes. Cette catégorie de filles, a-t-il estimé, est devenue un  fardeau pour la société, d’autant que la disparition du son soutien familial ne tardera pas à les exposer à différentes pressions psychologiques et sociales. « La polygamie protègera cette catégorie et lui assurera la stabilité matérielle et mentale », a-t-il affirmé.

Il a encore indiqué que la proposition de loi dont il est l’auteur préconise de ne  plus criminaliser la polygamie laquelle sera assortie d’exceptions, entre autres, la stérilité de la femme et son incapacité à s’acquitter de ses devoirs conjugaux.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Le président français, Emmanuel Macron, est décidément très actif sur le contient africain. Après avoir parrainé la force conjointe anti-djihadiste des pays du Sahel,...

Reseaux Sociaux