Tags Posts tagged with "Tunisie, Poulina, Bouchammaoui, Ennakl"

Tunisie, Poulina, Bouchammaoui, Ennakl

par -
L'Etat Tunisien

L’Etat Tunisien, actionnaire dans le capital de la société Ennakl Automobiles, a décidé de procéder, sur Appel d’Offres National (AON), à la cession, en un seul bloc d’actions, de sa participation directe et indirecte représentant 61,05 % du capital de la société, à un (ou plusieurs) investisseur stratégique qui sera en mesure de gérer et de développer une société de concession automobile.

L’Investisseur Stratégique devra être impérativement, soit une personne ou une société de nationalité tunisienne ou un groupe de sociétés dont la société mère est de nationalité tunisienne. L’investisseur ou ensemble d’investisseurs locaux peuvent agir seuls ou en consortium qui doit impérativement être dirigé par un Investisseur Local, les investisseurs étrangers ne pouvant participer aux consortiums que dans une limite de 35% du bloc à céder. Cet investisseur doit être un professionnel du secteur de la distribution automobile. L’appel d’offre exclut cependant ceux qui sont déjà concessionnaires d’autres marques et associe le Groupe allemand Volkswagen au processus de pré-qualification des investisseurs.

Le processus de pré-qualification, qui débutera, le 12 de ce mois, par l’ouverture des offres techniques, devra se terminer au plus tard le 26 septembre 2012, date de l’annonce officielle de la short-list des pré-qualifiés sur le volet technique, qui pourront alors accéder à la data-room, et auront la possibilité de conduire les travaux de due diligence, le processus de la vente devant être finalisé en décembre 2012.

L’indisponibilité de stock mine le chiffre d’affaires d’Ennakl.

On notera que le chiffre d’affaires de ce concessionnaire multimarques de l’allemand Volkswagen, au 30 juin 2012, a atteint 114,254 MD contre 121,258 MD, à la fin du premier semestre de l’année 2011, soit une régression de 5,78%. Une chute que le concessionnaire rattrape d’année en année. Cette baisse est due essentiellement à la non-disponibilité de stock de véhicules neufs. En effet, la société a débuté l’année 2011 avec un stock de 67,476 MD contre un stock de départ de 24,587 MD pour l’année 2012.

La variation positive de 823 mille dinars des produits financiers au terme du premier semestre 2012 par rapport à la même période de l’année écoulée, est justifiée essentiellement par l’augmentation des produits des placements SICAV et par l’octroi des dividendes relatifs aux participations dans les sociétés ATL et Attijari Bank.

La trésorerie nette de la société s’est élevée à 83,314 MD, au 30/06/2012 contre 51,792 MD, au 30/06/2011. L’augmentation de la masse salariale est justifiée par une augmentation brute salariale accordée au profit d’un certain nombre du personnel, au cours du mois d’août 2011, les promotions de grade en novembre 2011 en application des statuts de la société pour un certain nombre d’employés et une provision a été constatée au 30/06/2012 relative au 13ème mois et la prime de productivité pour les six premiers mois de l’année 2012.

D’un capital de 30 MDT pour une capitalisation boursière de 288 MDT, l’entreprise avait réalisé, en 2011, un résultat net de plus de 16,041 MDT contre 22,362 MDT, une année auparavant, et des revenus qui ont dépassé les 262,672 MDT, en 2011, après l’année faste de 2010 où elle avait engrangé plus de 408,794 MDT.

Poulina, Groupe Amen en consotium et 3 autres candidats.

Cette reprivatisation d’une entreprise déjà privatisée en 2006, introduite en bourse en 2010 à Tunis et Casablanca et confisquée depuis la fuite de son propriétaire, Sakher El Materi, gendre de l’ancien président tunisien, semble intéresser plusieurs grands groupes tunisiens. On sait déjà que quatre groupes tunisiens ont envoyé des offres.

Et si des informations, non confirmées par l’un des deux groupes, faisaient état de l’intérêt du groupe de Jamel El Arem et de Slim Riahi, on sait de sources concordantes qu’au moins deux grands groupes tunisiens semblent sérieusement intéressés par le rachat d’Ennakl. Nous croyons ainsi savoir que le groupe Bouchammaoui fait partie des 4 offres. Le reste des quatre, comprendrait le groupe Chaïbi à travers Khalil qui nous a pourtant démenti avoir fait offre pour Ennakl mais simplement retiré le cahier de charge et enfin Jamel Atrous dont les sociétés seraient indépendantes de celles du père déjà concessionnaire automobile. Les groupes Poulina et Amen ont pris aussi part à la procédure de pré-qualification et leur dossier a été l’un des premiers à parvenir à la commission concernée. Contacté par téléphone, Ahmed El Karam, président du directoire d’Amen Bank du groupe de Rachid Ben Yedder, nous a, en effet, confirmé l’intérêt du groupe Amen (non de la banque du même nom) à cette reprise. Abdelwaheb Ben Ayed est resté, pour sa part, plus discret sur les intentions du groupe Poulina, se bornant à nous dire qu’il y a de fortes chances que le groupe, déjà en partenariat avec le groupe Amen de Ben Yedder sur plusieurs autres affaires, n’exclut pas une telle participation [l’appel d’offres pour la reprise des 60 % d’Ennakl]. Il est à noter enfin que le groupe Poulina est déjà membre du conseil d’administration d’Ennakl où il représente les petits porteurs. Une entrée prémonitoire ?

Khaled Boumiza

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les exportations de l'Algérie ont nettement augmenté à 18,141 milliards de dollars (mds usd) sur la première moitié de l'année 2017 contre 13,323 mds...

SPORT

Reseaux Sociaux