Tags Posts tagged with "Tunisie, Primo Export, Cepex"

Tunisie, Primo Export, Cepex

par -
Bonne nouvelle pour les exportateurs tunisiens ! Les PME qui ont un potentiel à l’export mais qui n’exportent qu’une faible part de leur production ou ...

Bonne nouvelle pour les exportateurs tunisiens ! Les PME qui ont un potentiel à l’export mais qui n’exportent qu’une faible part de leur production ou n’exportent pas encore, ainsi que ceux qui ne réalisent que quelques opérations ponctuelles vont bénéficier de l’accompagnement du Centre de promotion des exportations (Cepex).

C’est lors d’une rencontre, organisée, mardi, 4 septembre, 2012, à la Maison de l’exportateur, que le projet pour l’accompagnement des PME potentiellement exportatrices a été lancé. Approuvé par le ministère du Commerce et retenu dans le cadre du programme du Gouvernement pour l’année 2012, le projet consiste à faciliter l’accès à l’exportation des PME ayant un potentiel d’exportation. 200 PME bénéficieront de ce projet qui démarrera vers la fin du mois de septembre 2012 et se poursuivra jusqu’à l’année 2014. 100 PME seront accompagnées sur les années 2012/2013, tandis que les autres le seront sur les années 2013/2014.

Le projet a nécessité des investissements de l’ordre de 2,5 millions de dinars, soit 10% du budget total du Fonds national de promotion des exportations (Foprodex) qui est estimé à environ 22 millions de dinars, apprend Africanmanager auprès d’Abdellatif Hmam,PDG du Cepex.

S’adressant à toutes les PME des différentes régions du pays, « Primo Export » ambitionne de contribuer à la réalisation des priorités nationales en matière d’export, de développement régional, d’emploi et de faciliter, en outre, l’accès à l’exportation des PME potentiellement exportatrices tout en offrant un accompagnement adapté. L’objectif est également d’élargir le champ d’action du Cepex et de ses partenaires. « Il s’agit d’une démarche volontairement participative et d’un programme destiné à enrichir le réseau des exportateurs tunisiens », précise le Dg du Cepex , dans une déclaration à Africanmanager.

A travers cette rencontre, le Cepex vise à impliquer, faire participer et écouter tous les professionnels du secteur. Sur la rencontre d’aujourd’hui, Hmam a indiqué qu’il s’agit d’une session de validation de projet réservée aux conseillers à l’export qui viennent apporter leur point de vue et leur contribution au titre de ce projet.

Selon lui, cette démarche est très importante puisque, dans le passé, les projets qui ont été mis en place sont adoptés sans concertation préalable avec les professionnels ni au niveau des architectures ni au niveau du design du projet. « C’est pour cette raison que nous tenons à ce que les choses soient faites avec des professionnels pour éviter les erreurs, construire ensemble des chances qui soient crédibles et apporter des réponses aux besoins urgents », a indiqué Hmam, faisant savoir qu’aujourd’hui, la Tunisie souffre d’un défit commercial croissant, d’où la nécessité de rationnaliser les importations mais également de chercher toutes les opportunités d’exportation et d’aider à la réalisation des projets. « On veut éviter que les projets soient bloqués par des procédures ou un manque de financement. L’ambition est d’apporter un accompagnement personnalisé, individualisé et à la carte », note-t-il.

Le démarrage effectif de ce projet est prévu pour fin septembre 2012, et ce jusqu’à fin 2014 environ. Une campagne de sensibilisation des entreprises sera prochainement lancée. Un comité d’appréciation des demandes avec la participation des professionnels et institutions concernées se chargera de sélectionner les dossiers concernés. La priorité sera accordée aux PME offrant pas moins de 30 emplois. Ainsi, l’avantage sera donné aux régions de l’intérieur. L’avantage sera aussi accordé à la PME la plus intégrée en prenant en compte le niveau de préparation des PME à l’export (certification, expérience…).

Les entreprises commerciales ne sont pas concernées par ce programme vu leurs contraintes spécifiques tenant à l’approvisionnement, à la qualité, à la quantité et aux prix.

Khadija.T

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

La facture d'importation des produits alimentaires s'est établie à 4,44 milliards de dollars au premier semestre de l'année en cours (contre 4,05 milliards de...

Reseaux Sociaux