Tags Posts tagged with "Tunisie, Ridha Bettaieb, Investissement, Coopération internationale"

Tunisie, Ridha Bettaieb, Investissement, Coopération internationale

par -
Les investissements directs étrangers (IDE) ont atteint

Les investissements directs étrangers (IDE) ont atteint, durant le premier semestre de l’année 2012, environ 1064,2 millions de dinars, contre 734,5 MD durant la même période de l’année 2011 et 823,9 MD en 2010, soit une hausse de 44,9% par rapport à l’année dernière, et une augmentation de 8,3 MD par rapport à 2010, c’est ce qu’a indiqué Ridha Bettaieb, ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale, lors de la réunion périodique de la cellule de communication, tenue vendredi, 9 aout 2012, au siège de la présidence du gouvernement. Le ministre a indiqué également que 71 nouvelles entreprises, dont 40 entreprises industrielles, sont entrées en production, durant le premier semestre de l’année en cours. Egalement, 120 opérations d’extension ont été enregistrées par des entreprises étrangères. Ces investissements ont permis la création d’environ 6750 nouveaux emplois, soit une hausse de 9,8% par rapport à 2011 et de 13,5% par rapport à 2010. Ces chiffres ont été expliqués par le ministre par les efforts consentis par le ministère de l’Investissement. Depuis la Révolution, le ministère s’est engagé à rassurer les investisseurs étrangers en mettant en place un climat favorable et propice pour le bon déroulement de leurs affaires. Le ministère est intervenu, à titre d’exemple, auprès de 88 entreprises pour apaiser les tensions et résoudre certains problèmes d’ordre sécuritaire, social, administratif.

Cela est dû également à une politique réussie, engagée par le ministère avec ses partenaires étrangers. En effet, un emprunt de 1,2 milliards de dollars est en cours de négociation avec la Banque mondiale (BM) et la Banque africaine de développement (BAD) avec 500 millions de dollars chacune. L’Union européenne va contribuer, pour sa part, à cet emprunt avec un don de 112 millions euros, Ce concours s’inscrit dans le cadre du second programme pour le redressement économique (PARE2).

De son côté, la Banque islamique de développement financera une centrale électrique de Sousse avec des investissements de l’ordre de 300 millions de dinars.

Au sujet du Fonds saoudien pour le développement et le Fonds de l’OPEC pour le développement international, ils contribueront successivement avec 193 et 75 millions de dinars.

Quant au conseil d’administration saoudien pour le développement, il a examiné, le 10 juillet 2012, une contribution dans deux projets dont un projet pour le prolongement du réseau pour le transfert du gaz naturel dans plusieurs régions notamment celles de l’intérieur. Les investissements arrêtés pour ce projet ont avoisiné les 136 MD. Le deuxième projet concerne le développement du système de la formation en Tunisie. La somme examinée est de l’ordre de 25,5 MD.

Le Fonds saoudien a également consacré 250 millions de dollars pour développer et encourager les exportations saoudiennes vers la Tunisie.

De son côté, le Fonds koweitien pour le développement s’est engagé à étudier un ensemble de projets dont celui de la protection du littoral de l’érosion dans la région de Monastir. Le 27 février dernier, une convention de coopération a été signée entre la Tunisie et la Banque islamique du développement. La coopération a concerné plusieurs domaines d’intervention dont le soutien des grands projets et l’assistance aux familles les plus pauvres, ainsi que l’amélioration de l’infrastructure.

Dans le même cadre, une ligne de financement de 75 millions de dinars avec le concours de la Société islamique pour le financement du secteur privé et le Fonds tunisien des dépôts et des garanties a été signée. L’objectif est de financer l’emploi propre et développer les investissements au profit des jeunes. A cela s’ajoutent les 50 millions de dinars qui seront consacrés à des projets agricoles intégrés dans les gouvernorats de Kef et Kasserine.

Avec la Banque islamique de développement, il a été convenu d’organiser des rencontres, des réunions et des missions d’experts pour présenter les expériences réussies notamment en ce qui concerneles « Soukouks islamiques ». La Banque islamique supportera également un projet de coopération avec la Malaisie dans le domaine de la finance islamique et l’industrie du « Halal ».

Pour sa part, la banque arabe pour le développement économique et social a mobilisé, durant le premier semestre 2012, des financements de l’ordre de 330 millions de dinars sous forme de prêts, avec des conditions avantageuses et un taux d’intérêt qui ne dépasse pas les 3%. L’échéance portera sur 22 ans avec une prolongation de 5 ou 6 mois. Ces financements vont principalement concerner une contribution dans le programme de développement intégré avec des montants estimés à 210 millions de dinars. Ils vont aussi concerner le programme urgent pour le soutien des PME du secteur privé avec 75 MD. A cela s’ajoute un troisième emprunt estimé à environ 45 MD qui sera consacré pour la création des PME de la part du secteur privé.

Il est prévu aussi de signer une convention avec le Fonds arabe pour le développement économique et social. Ce projet portera sur la mobilisation des eaux du Nord-Ouest et la protection des régions des inondations. Les sommes mobilisées à cette fin sont aux alentours de 400 millions de dinars, dont 300 MD seront mobilisés par le Fonds.

Khadija Taboubi

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux