Tags Posts tagged with "Tunisie, Turcs,"

Tunisie, Turcs,

par -

Pour sa première sortie, la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT), créée voici quelques semaines, a mis les petits plats dans les grands. De concert avec la  Chambre de commerce et d’industrie de Tunis (CCIT), et en collaboration avec la Confédération des hommes d’affaires et des industriels turcs (Tuskon) et l’Association du monde du travail de Marmara (Marifed), elle a organisé, mardi, une journée de partenariat tuniso-turc.

L’événement, faut-il le dire, a attiré bien des opérateurs et de journalistes qui se sont bousculés pour s’instruire des approches qui sont celles des hommes d’affaires turcs et être édifiés sur leurs projets en Tunisie, dans le sillage de la visite du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, et encore plus sur les opportunités de partenariat induites par la Révolution du 14 janvier.

Le vice-président de la Confédération des Hommes d’Affaires et des Industriels de Turquie (Tuskon), Ahmet Cigera, a affirmé que, dans le domaine commercial, la Turquie compte augmenter le volume des échanges avec l’Afrique via la Tunisie, porte d’accès au continent noir, et ce notamment, dans les secteurs du textile et du bâtiment. Il a annoncé que trois autres missions d’hommes d’affaires turcs, sont programmées d’ici la fin de l’année, en Tunisie, ajoutant que  “Tuskon” entend orienter les touristes russes vers la Tunisie, et ce, en coordination avec les tour-opérateurs turcs installés en Russie.

 Mehdi Houas, ministre du Commerce et du Tourisme a souligné que l’objectif escompté est de stimuler les échanges commerciaux entre les deux pays et d’inciter les hommes d’affaires turcs à s’implanter en Tunisie, soulignant la volonté politique affichée par les deux pays d’impulser la coopération économique bilatérale.

Le ministre a constaté que le volume des exportations vers la Turquie a doublé entre 2004 et 2010, pour atteindre 350 millions de dinars, et ce grâce à l’établissement de la zone de libre échange en 2005.

Toutefois, seules 22 entreprises turques sont actuellement, installées en Tunisie. Le ministre a estimé que le climat propice aux affaires, permettra d’attirer davantage d’investisseurs vers le pays.

“La Tunisie misera sur le secteur des services pour devenir la Singapour de la méditerranée”, a-t-il déclaré.

La délégation turque est composée de 34 chefs d’entreprises opérant dans divers secteurs, dont notamment le textile, l’agroalimentaire, les matériaux de construction, le cuir & chaussures, les meubles.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux