Tags Posts tagged with "Tunisiens, gouvernement, opposition, ANC"

Tunisiens, gouvernement, opposition, ANC

par -
Le taux de satisfaction des Tunisiens est à son plus bas niveau aujourd’hui. A vrai dire

Le taux de satisfaction des Tunisiens est à son plus bas niveau aujourd’hui. A vrai dire, comment entrer dans les bonnes grâces des Tunisiens alors que tous les ingrédients sont réunis pour une crise économique profonde : insécurité, instabilité politique, déséquilibres structurels aggravés et surtout des politiciens prêts à tout pour avoir pied à l’étrier du pouvoir ! Le bureau d’étude BM Consulting vient de publier son sondage d’opinions relatif au mois de novembre 2013. Il en ressort que la grande majorité des Tunisiens est mécontente de l’action des institutions intérimaires. Plus précisément, 76% des sondés ne sont pas satisfaits du rendement du gouvernement actuel, et seulement 14% le sont.

Interrogés sur le rôle de l’opposition, 73% des Tunisiens se déclarent insatisfaits. Le niveau d’insatisfaction des Tunisiens demeure aussi très élevé par rapport à la présidence du gouvernement où 73% se déclarent mécontents. Bien encore, 80% des Tunisiens ne sont pas satisfait du rôle de l’Assemblée nationale constituante (ANC). Au sujet des médias, ce taux est de 52%.

Les Tunisiens sont, en outre, inquiets quant à la situation sécuritaire (51.7%). Selon le sondage, 87,5% des personnes interrogées ne sont pas satisfait de la situation économique actuelle, alors que seulement 10,4% le sont. Au niveau social, le taux de mécontentement est de 81,5%.

La grande majorité des Tunisiens (81%) reste profondément attachée aux objectifs de la révolution et à l’impératif de la construction d’une démocratie en harmonie avec les aspirations du peuple tunisien.

Au sujet des critères pour le choix du prochain chef du gouvernement qui fait actuellement, l’objet d’une grande polémique, les Tunisiens veulent que ce dernier ait la capacité de créer un climat économique favorable, de promouvoir le climat social, et de liguer les efforts pour la lutte contre le terrorisme. La majorité des Tunisiens a souligné, également qu’il doit avoir une expérience dans la direction des affaires de l’Etat et s’engage à faire réussir le processus démocratique.

Le prochain chef du gouvernement doit, également, jouir du respect de la majorité des Tunisiens et répondre aux demandes de la Révolution, tout en jouissant d’une bonne réputation à l’échelle internationale.

Sur le nom du futur Chef de gouvernement transitoire, le sondage montre que les Tunisiens ont nettement préfèrent nettement Ahmed Mestiri (39,6%), suivi par Mustapha Kamel Nabli (25,7%), Jalloul Ayed (11,3%), Mohamed Naceur (10,2%), Abdelkarim Zbidi (7,5%), alors que 5 % restent indécis.

S’agissant du parti pour lequel le Tunisien compte voter, lors des prochaines élections, un tiers des sondés n’ont pas encore identifié ou choisi un parti politique capable de réaliser leurs aspirations. 34% d’entre eux sont toujours hésitants et ont répondu par « Je ne sais pas », tandis que 17,7% ont choisi Ennahdha, suivi par Al jabha Achaabia (11,3%), Nidaa Tounès (10,9%), le Congrès pour la République (6,8%), Afek Tounes (4,9%), Ettakattol (3%) et Attahrir (2,6%).

Les deux partis Wafa et Al Joumhouri arrivent soànt en queue de peloton avec respectivement, 1,5% et 1,1% des voix.

Il ya lieu de signaler, dans ce cadre, que le bureau d’étude BM Consulting a réalisé ce sondage d’opinion, durant le mois de novembre, sur un échantillon de 4300 citoyens tunisiens, âgés de 20 ans et plus, qui ont été interrogés, par téléphone, dans les 25 gouvernorats. La méthode d’échantillonnage utilisée est celle des quotas. Les critères choisis sont le sexe, l’âge et la région, conformément à la structure de la population tunisienne selon le dernier recensement de l’INS (données exhaustives tirées du recensement général de la population, 1994 et 2004). A noter que la marge d’erreur ne dépasse pas les 5%.

K.T.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux