Tags Posts tagged with "voitures_administratives"

voitures_administratives

par -

Dans les pays démocratiques comme la France, l’Allemagne, les Etats-Unis, les ministres ou même les hauts cadres utilisent leur propre véhicule voire leur vélo pour joindre leurs lieux de  travail, et ce pour préserver l’argent public de leurs pays, réduire la consommation en carburant, ce qui permettra de faires des économies appréciables. Cependant, en Tunisie « pays de la Révolution », de nombreux fonctionnaires bénéficient d’une voiture et de contingents de bons d’essence, certes pour leurs déplacements professionnels , mais aussi et davantage  pour des virées familiales pendant les week-ends.

Selon des experts tunisiens, la rationalisation des dépenses publiques à travers la suppression des bons d’essence et des voitures de fonction accordés aux agents de l’Etat permettra de réaliser de substantielles économies pour l’Etat.

Dans une déclaration à Africanmanager, Brahim Missaoui, président de l’Association Tunisienne de Lutte contre la Corruption (ATLUC), a déclaré la Tunisie compte près de 700.000 fonctionnaires et 84.000 véhicules administratifs, soit près d’une voiture pour huit fonctionnaires.

Il a ajouté que le nombre des véhicules administratifs en Tunisie a connu une énorme envolée, atteignant les 82 000 unités entre 2012 et 2015, générant  divers frais (maintenance, réparation, achat de nouvelles pièces…) de l’ordre de 760 milliards par an, dont 540 destinés à la consommation d’essence.

Le président de la ATLUC a fait savoir que les PDG et les directeurs des établissements publics bénéficient de près de 400 litres de carburants par mois. Et d’affirmer que parmi les 2400 (nombre total des véhicules de fonction), près de 3% de véhicules sont utilisés par les hauts fonctionnaires du secteur public.

Le DG d’un établissement public utilise 5 véhicules de fonction !

Brahim Missaoui a, d’autre part, affirmé que le dicteur général d’un établissement public de santé utilise 5 véhicules de fonction. Une enquête a été ouverte contre ce dernier, cependant aucune décision n’a été prise à son encontre, a-t-il précisé.

Le président de l’Association Tunisienne de Lutte contre la Corruption a dans ce contexte déploré l’absence de contrôle et de sanctions contre les contrevenants.

Nous avons contacté  le directeur général chargé de la fonction publique au sein de la Présidence du gouvernement pour avoir « des clarifications » sur les déclarations du président de la ATLUC ; cependant aucune réponse n’a été fournie par le responsable en question.

par -

« Le nombre de voitures administratives en Tunisie a augmenté atteignant les  84000 unités entre 2012 et 2015, les frais divers s’élèvent à 760 milliards par an (maintenance de voitures, répartition…), dont 540 destinés à la consommation d’essence », a déclaré, ce mercredi 27 janvier 2016,  Brahim Missaoui, président de l’Association Tunisienne de Lutte contre la Corruption (ATLUC),à Africanmanager.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les exportations de l'Algérie ont nettement augmenté à 18,141 milliards de dollars (mds usd) sur la première moitié de l'année 2017 contre 13,323 mds...

SPORT

Reseaux Sociaux