Tags Posts tagged with "vol de médicaments"

vol de médicaments

par -

Lors d’une journée d’étude tenue mardi 02 avril 2019 à Tunis, autour de la gouvernance du secteur de la santé, Chawki Tabib, président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC), a affirmé que l’affaire du décès des nourrissons résulte d’erreurs, d’un crime, affirmant que même si les enquêtes et les rapports n’ont rien dévoilé sur les auteurs et les vraies causes de cette tragédie, nous sommes conscients qu’il y a de gros problèmes dont les principaux sont «l’abandon, la corruption, l’absence de la gouvernance, les ressources ainsi que le déséquilibre des politiques (…)“.

Tabib a aussi indiqué qu’après la tragédie survenue au Centre de maternité et de néonatologie de la Rabta, les propositions de l’instance ont été adoptées par le ministère de la Santé.

Il a insisté sur l’importance de l’activation de ces propositions, tout en poursuivant le dialogue national participatif sur le secteur de la santé. Il a  affirmé que les réformes ne peuvent pas être menées de manière unilatérale, et qu’il faut associer toutes les parties.

Sur un autre volet, il a déclaré : «En tant qu’instance nous étions les premiers à tirer la sonnette d’alarme sur la dégradation de la situation de la santé publique en Tunisie, la prolifération du phénomène du vol de médicaments et des équipements.

Il existe des pratiques scandaleuses, comme ce qui se passe dans les recrutements, les concours, les promotions illégales“…

Et d’ajouter que ces cas ont été signalés dans les rapports annuels de l’instance et que plusieurs notes ont été envoyées aux ministres de la Santé, au chef du gouvernement et même à la justice.

On rappelle que la Tunisie a connu ces dernières années de nombreux scandales à l’instar des stents périmés, le vol des médicaments et équipements dans des hôpitaux publics, le décès en série de 11 nourrissons à La Rabta, dans des conditions très obscures !

L’autre son de cloche !

Lors de son intervention, la ministre de la Santé par intérim, Sonia Ben Cheikh, a indiqué que le gouvernement en collaboration avec toutes les parties concernées œuvre afin d’améliorer le secteur de la santé en Tunisie.

Interrogée sur les résultats de l’enquête de la commission sur l’affaire du décès des nourrissons, Ben Cheikh a affirmé : «nous n’avons rien à cacher, il y a deux commissions qui travaillent d’arrache-pied sur ce dossier afin de récolter toutes les données nécessaires, nous promettons aux citoyens, aux familles des victimes qu’ils auront tous les détails et les résultats des enquêtes qui sont toujours en cours“.

Elle a par ailleurs confié qu’un projet de loi concernant l’agression des professionnels de la santé dans les secteurs public et privé sera bientôt présenté lors d’un conseil ministériel.

On rappelle que la ministre de la Santé par intérim a annoncé plusieurs mesures au profit du secteur de la Santé publique et des hôpitaux.

Il s’agit notamment d’injecter la somme de 100 millions de dinars dans le fonds d’appui au secteur de la santé, mais aussi de décaisser 200 millions de dinars pour éponger les dettes des hôpitaux publics auprès de la Pharmacie centrale.

Elle a annoncé également qu’une somme de 107 millions de dinars sera consacrée à l’achat d’équipements pour les différents hôpitaux.

La modernisation de l’infrastructure informatique des hôpitaux et la digitalisation des données, dans le cadre d’un projet s’élevant à 80 millions de dinars, figure également au menu.

Il a aussi été décidé de procéder à 2000 recrutements d’ici la fin de l’année courante, ainsi que le lancement immédiat du programme de prise de rendez-vous à distance, dans 12 CHU…

par -

Le président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC), Chawki Tabib a indiqué, dans une déclaration à Africanmanager, en marge d’une rencontre qui se tient actuellement à Tunis, que le vol de médicaments engendre pour l’État des pertes annuelles de 100 Millions de dinars.

Il a par ailleurs indiqué que son instance a été pionnière en la matière et que les dossiers de la corruption dans les établissements de santé et des vols de médicaments avaient été parmi les premiers dossiers traités par son instance. Ces dossiers, a-t-il dit, ont été relevés aussi bien dans les établissements publics que ceux appartenant à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

Chawki Tabib a en outre indiqué que son instance a, après s’être assurée des faits, passé en justice 5 dossiers de corruption portant sur des dépassements et des vols de médicaments. Ce sont, selon lui, de gros dossiers…

par -

Les services de l’ordre de la ville de Siliana ont procédé à l’inventaire des médicaments saisis chez un infirmier travaillant à l’hôpital régional. Ils ont découvert que la valeur des médicaments et outils médicaux saisis chez lui dépasse les 60 mille dinars, rapporte Mosaïque Fm.

Il y a lieu lieu de rappeler à ce propos que le ministère de la Santé a ouvert, durant le mois d’août, une enquête sur des suspicions de vol d’argent public à l’hôpital régional de Siliana. Plusieurs cadres et infirmiers sont ainsi impliqués dans cette affaire de corruption portant sur des vols et des fausses factures de vente de médicaments et d’appareils médicaux.

FOCUS 🔍

Carrefour Tunisie, leader de la grande distribution en Tunisie, a remporté le prix du « Meilleur Service Client » de l’année 2019 dans la...

Le meilleur des RS

Culturama, le groupe culturel estudiantin, initie le mouvement à Tunis, appuyé par l'université Mahmoud El Materi, ainsi que des associations écologiques tunisiennes: ACT'UP Tunisie...

INTERVIEW

L’Agence Allemande de la Coopération Internationale en Tunisie (GIZ) envisage d'étendre son assistance technique aux collectivités locales en Tunisie dans le cadre du partenariat...

AFRIQUE

La Banque africaine de développement (BAD) a émis 1,25 milliards de couronnes suédoises (environ 135 millions $) de green bonds d’une échéance de 5 ans,...

Reseaux Sociaux

SPORT