Tags Posts tagged with "Walid Ben Amor"

Walid Ben Amor

par -

Ce sont des niches dont on parle peu, qui font leur bonhomme de chemin en toute discrétion et en à croire leurs promoteurs, l’avenir économique de la Tunisie s’écrit déjà avec eux : Nous parlons des clusters. Un d’entre eux, Elentica, un groupement d’intérêt économique, crée en mai 2017, compte aujourd’hui 41 entreprises et institutions dont 39 entreprises résidentes et non résidentes, des multinationales, PME et start-up a fait savoir son président, Walid Ben Amor.

Le groupement vise à promouvoir l’industrie électronique en Tunisie et développer sa compétitivité, faire de la Tunisie une référence régionale pour l’expertise de ses entreprises et ses ressources via l’augmentation de sa visibilité à l’international et assurer au secteur électronique la place d’axe stratégique créateur de la valeur, à travers l’augmentation de la part du secteur dans le PIB et du nombre de projets nationaux.

Il s’agit d’encourager l’innovation et l’émergence de nouveaux créneaux par le biais du développement du capital humain, de renforcer l’innovation et le développement technologique a avancé, Ben Amor qui présentait le groupement.
Ce cluster pèse 11 mille emplois dont 66% sont un personnel féminin, constitue 22% de la valeur ajoutée du secteur qui compte 130 entreprises (23 mille emplois) et réalise en consolidé 1 Milliard d’euros de chiffre d’affaires, sachant que le cluster table sur un chiffre d’affaires de 1,207 milliard d’euros et 15 mille emplois.

Une machine parfaitement huilée !

Le cluster est composé de 5 commissions. Il s’agit, à ce titre, de la commission Recherche & développement et innovation qui a permis la signature de conventions-cadre avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et le ministère de la formation professionnelle pour adapter le système éducatif à la demande des industriels.

La commission marketing et communication a pour sa part organisé la participation tunisienne au salon mondial Electronica 2018 (9 industriels et 3 institutions) et compte organiser le pavillon de la Tunisie aux salons MIDEST Lyon, qui se tiendra du 5 au 8 mars 2019 (5 participants), et ELECTRONICA Munich, en novembre 2020 (12 à 15 participants).

Concernant la commission Ressources humaines, la vice-présidente du groupement, Mongia Argoubi, a fait savoir que la commission vise à instaurer un relais emploi qui sera la porte d’entrée des entreprises, concevoir une politique de ressources humaines partagée.
Et d’ajouter que la commission aspire à développer des actions de promotion des métiers et des emplois des secteurs ciblés auprès des écoles, notamment les écoles d’ingénieurs et les centres de formation professionnelle.

La commission douane et logistique favorise, quant à elle, l’information et l’accompagnement sur le plan stratégique 2016/2020 concernant la douane et la mise en place du statut de l’opérateur économique agréé, avec en finalité la suppression du statut off-shore.

Enfin, la commission finance et réglementation se propose d’optimiser la communication avec les différents ministères et administrations afin de faciliter et de conférer davantage d’efficience à l’action des industriels en électronique, de manière à leur permettre de créer davantage de valeur.
Parmi les challenges que le cluster est appelé à relever, ses membres ont évoqué la fuite des talents, la stabilité sociale, l’instabilité du dinar et le renforcement de la visibilité à l’international…

TAP

par -
Le 5 octobre 2013

Le 5 octobre 2013, dans la région de Nabeul, a été inauguré le bâtiment flambant neuf de “la Pratique électronique”, symbole d’une colocalisation réussie entre la France et la Tunisie.

Tout commence en 2000, avec le nouveau millénaire. La société française SGAME, spécialiste des solutions micro-électroniques, compte 14 années d’existence, 14 salariés et 1M€ de chiffre d’affaires. Le 1er client de SGAME augmente alors ses commandes et lui demande de trouver une solution pour rester “attractif”.

Pendant ce temps, Walid Benamor vient d’achever ses études d’ingénieur en France et cherche à développer une activité électronique à Nabeul, près de sa famille.

Au printemps 2000, le salon “Alliance” de la sous-traitance industrielle ouvre ses portes à Lyon. L’Agence tunisienne de promotion de l’industrie (API) est présente et donne une conférence sur le développement industriel avec la Tunisie. À la fin de cette conférence, Habib Gaïda, directeur général de la Chambre tuniso-française de commerce et d’industrie (CTFCI) propose à Jean-Claude Gas, le fondateur de SGAME, un dossier de coopération avec des entreprises tunisiennes.

Fin 2000, Jean-Claude et Bernadette Gas se déplacent en Tunisie et rencontrent cinq partenaires potentiels, dont Walid Benamor. Ils le choisissent et se lancent avec lui dans une nouvelle société : “La Pratique électronique”. En mars 2001, Walid Benamor démarre son activité avec deux ouvrières. Dix ans plus tard débute la construction d’un bâtiment neuf pour abriter “La Pratique électronique”.

Entre mars 2001 et octobre 2013, le personnel de SGAME est passé de 14 à 24 personnes et le chiffre d’affaires a été multiplié par quatre. Les effectifs de “La Pratique électronique” sont passés de 2 à 40 salariés, pour un chiffre d’affaires de 400.000 euros en 2012.

FOCUS 🔍

Carrefour Tunisie, leader de la grande distribution en Tunisie, a remporté le prix du « Meilleur Service Client » de l’année 2019 dans la...

Le meilleur des RS

Culturama, le groupe culturel estudiantin, initie le mouvement à Tunis, appuyé par l'université Mahmoud El Materi, ainsi que des associations écologiques tunisiennes: ACT'UP Tunisie...

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

L’Agence Allemande de la Coopération Internationale en Tunisie (GIZ) envisage d'étendre son assistance technique aux collectivités locales en Tunisie dans le cadre du partenariat...

AFRIQUE

Le gouvernement de la République du Liberia et Niron Metals Plc («Niron», ou la «Société») (www.NironMetals.com) ont le plaisir d’annoncer conjointement la signature d’un...

Reseaux Sociaux

SPORT