Tags Posts tagged with "Yassine"

Yassine

par -

son verdict dans l’affaire du meurtre du garçonnet Yassine, rapporte Shems fm. En effet, le caporal de l’armée nationale reconnu coupable du meurtre a été condamné au peloton d’exécution.
Pour rappel, Yassine a été kidnappé le 17 mai alors qu’il se rendait au jardin d’enfant avec sa soeur de 11 ans, à Somrane, près du Bardo. Il a été retrouvé mort, égorgé, au quartier populaire Hay Helal, dans la localité de Mallassine.

par -

La chambre de mises en accusations  militaire a retenu le chef d’inculpation d’homicide volontaire avec préméditation contre le soldat Mohamed Amine Yahiaoui qui avait enlevé et assassiné le petit Yassine, l’enfant de quatre ans à la cité Hellal (El Mellassine), rapporte le journal Assabah dans son édition de ce dimanche 11 septembre 2016.

Selon la même source, les examens médicaux et l’expertise psychiatrique ont établi que l’accusé est en pleine possession de ses capacités et qu’il ne souffre d’aucun trouble mental.

Rappelons que l’oncle de l’assassin avait affirmé dans une déclaration récente aux médias que l’accusé souffre d’une maladie mentale depuis des années et il est sous traitement. Le jour de l’assassinat il a fait une crise et il s’est même baladé tous nu devant sa famille en brûlant une copie du Coran.

par -

Une source judiciaire militaire a annoncé à l’agence Tap que le suspect du meurtre du jeune garçon Yassine Aouachri sera prochainement présenté à un psychiatre pour déterminer sa responsabilité pénale.

La même source a confié à la TAP que la chambre d’accusation du tribunal militaire de première instance de Tunis a décidé le 15 juin de reporter l’examen de l’affaire du meurtre et le transfert de l’affaire devant le juge d’instruction militaire.

Rappelons que le jeune garçon de 4 ans avait été kidnappé le 17 mai dernier à sa sortie d’école dans la région de Mallassine. Son corps avait été retrouvé plus tard dans une maison abandonné dans le quartier Helal.

par -
Un véhicule militaire s'est renversé

Le ministère de la Défense a sorti un communiqué ce jeudi 26 mai où il est dit que le meurtrier du petit Yassine (4 ans), un caporal de l’armée nationale, n’est affecté par aucun trouble psychologique et qu’il avait une attitude normale quand il a été recruté en 2012, jusqu’au moment où il a commis son crime. Le ministère précise qu’en conséquence il subira une sanction à la hauteur de son acte.

Le département de la Défense a ajouté dans le texte qu’il soutient sans faille la famille de la victime et ses proches.
Enfin il a tenu à préciser que des décisions sont prises pour assurer un suivi psychologique et social des soldats, notamment ceux en poste au niveau des frontières tunisiennes et dans les unités spécialisées dans la lutte contre le terrorisme.

Pour rappel, le petit avait été tué à la cité Hlel, à Tunis, le mardi 17 mai 2016. Les circonstances de ce crime inqualifiable et la barbarie de cet acte acte avaient provoqué une forte émotion populaire.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux