AccueilActualitésNabeul : Système d'enregistrement électronique de la contravention routière

Nabeul : Système d’enregistrement électronique de la contravention routière

Le ministre de l’Intérieur Hicham Fourati a donné lundi après-midi au premier service de l’autoroute à Tourki, le coup d’envoi du programme « vacances en toute sécurité, une responsabilité de tous », qui coïncide avec le lancement du système électronique de l’enregistrement de la contravention routière et du stationnement interdit afin de faciliter les procédures.

- Publicité-

Ce système entrera en service mardi pour les stationnements interdits (20 à 60 dinars de contravention) en affichant sur un autocollant le type de contravention sur les pare-brises de la voiture, a indiqué le Colonel Major de la police de la circulation Sami Saoudi à l’agence Tunis Afrique Presse.

Il a précisé que l’enregistrement de la contravention électronique est effectué par les agents de police par le biais de « plaques électroniques » et comprend toutes les données relatives à la faute. Un reçu est délivré au contrevenant mentionnant des données sur l’infraction payée dans la recette des finances et préalablement enregistrée directement par les services centraux et les services des recettes de finance.

Pour sa part, ministre de l’Intérieur a expliqué que le choix du slogan « les vacances en sécurité, une responsabilité de tous » durant toute la saison estivale souligne que responsabilité est partagée entre le ministère de l’Intérieur et des unités de la circulation, la protection civile, les autres ministères, les municipalités et les composantes de la société, en particulier les associations de la préventions routière ainsi que les usagers de la route, afin d’assurer le succès de ce projet qui vise à réduire les accidents de la route, notamment grâce aux actions de prévention, de sensibilisation et de dissuasion.

Il a expliqué que l’ensemble de projets dans le domaine de la sécurité routière exige d’être adopté dans les meilleurs délais afin de mettre en œuvre en particulier la loi sur les contraventions portant sur le non respect du feu rouge qui demande un amendement des législations en vigueur.

« Il est temps de réunir tous les intervenants et adopter les projets qui facilitent la promotion de l’action sécuritaire routière », a-t-il souligné, affirmant que les vacances sécurisées coïncident avec la Journée nationale du transport, dont la célébration a été ordonnée en mai par le chef du gouvernement, « ce qui atteste du souci du gouvernement de donner à la question du transport l’intérêt nécessaire, y compris le transport des ouvrières et la prévention des accidents de la route ».

Il a affirmé que « les vacances en sécurité est beaucoup plus large que la prévention des accidents de la route, incluant les secours sur les plages par la protection civile et la protection des cultures agricoles contre les incendies et la préventions des feux involontaires ou volontaires, dont certains coupables ont été arrêtés ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,562SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles