AccueilMondePays-Bas: Revers pour Wilders dans la recherche d'une coalition gouvernementale

Pays-Bas: Revers pour Wilders dans la recherche d’une coalition gouvernementale

Les négociations en vue de former une coalition gouvernementale aux Pays-Bas, après la victoire électorale surprise de l’extrême droite de Geert Wilders, sont dans l’impasse lundi après la démission de l’homme chargé de les conduire.
Dirigeants européens et internationaux observent de près si Wilders et son Parti de la Liberté (PVV) parviennent à former un gouvernement avec des partenaires qui se méfient de ses opinions véhémentes contre l’islam, l’immigration et l’Union européenne.
Avant même d’avoir débuté, le processus a tourné au fiasco: Gom van Strien, désigné par le dirigeant d’extrême droite pour mener les négociations, a dû démissionner après avoir été accusé dans les médias néerlandais ce week-end d’avoir commis des fraudes au sein de son ancienne entreprise.
Ces circonstances et le temps nécessaire pour répondre aux accusations « ne sont pas compatibles » avec la mission confiée, a déclaré ce sénateur du parti de Geert Wilders.
« J’ai donc informé Geert Wilders et la présidente du Parlement que je démissionnais de mon poste avec effet immédiat », a-t-il ajouté.
Gom van Strien devait formellement commencer sa mission lundi en rencontrant Geert Wilders lui-même, dont le parti est arrivé en tête des élections du 22 novembre.
Le quotidien NRC avait rapporté dimanche qu’un ancien employeur de Gom van Strien, Utrecht Holdings, avait déposé une plainte auprès de la police concernant une fraude qui aurait été commise par le sénateur et d’autres collègues.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -