6 C
Tunisie
mardi 19 janvier 2021
Accueil Actualités Saida Garrach explique les raisons du report du conseil ministériel consacré à...

Saida Garrach explique les raisons du report du conseil ministériel consacré à la préparation des élections

Le conseil ministériel consacré à la préparation des élections qui devait se tenir mercredi au Palais de Carthage a été reporté à une date ultérieure après la rencontre lundi dernier entre le président de la République par intérim, Mohamed Ennaceur et le chef du gouvernement, Youssef Chahed.
C’est ce qu’a notamment indiqué jeudi à l’agence TAP, la porte-parole de la présidence de la République Saida Garrach.
La présidence de la République avait annoncé mercredi 14 août que Mohamed Ennaceur présidera au Palais de Carthage un conseil ministériel consacré à la préparation des élections présidentielles et législatives 2019.
Saida Garrach avait indiqué vendredi dernier que le conseil ministériel devait examiner la démission de Abdelkrim Zbidi, lequel avait annoncé lors du dépôt de sa candidature au scrutin présidentiel anticipé, le 7 août, sa démission du poste de ministre de la Défense.
Garrach a nié ce jeudi l’existence de différences de points de vue entre Ennaceur et Chahed à propos des élections qui étaient à l’ordre du jour du conseil ministériel prévu hier. Il y a une coordination et une concertation continue entre les deux parties pour faire réussir les échéances nationales dont en premier lieu les élections présidentielles et législatives, a-t-elle affirmé.
D’après elle, le conseil ministériel a été reporté dans le souci de préparer comme il se doit l’ordre du jour du conseil par les deux parties (présidence de la République et présidence du gouvernement).
Le porte-parole de la présidence du gouvernement, Iyed Dahmani avait indiqué dans une déclaration précédente à l’agence TAP, que pour être constitutionnelle, la lettre de démission doit être soumise au chef du gouvernement et que ce dernier se concerte avec le président de la République comme le stipule la loi.
 » Résoudre la question de la démission des membres du gouvernement est défini par l’article 92 de la Constitution qui définit les compétences du chef du gouvernement. Ce dernier exerce ce plein droit après concertation avec le président de la République lorsqu’il s’agit du ministère de la Défense et des Affaires étrangères », avait expliqué Dahmani.
Il a tenu à préciser que Zbidi n’a toujours pas présenté officiellement sa démission.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

105,822FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,392SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles