AccueilActualitésSaied consulte sur une feuille de route pour la prochaine étape, affirme...

Saied consulte sur une feuille de route pour la prochaine étape, affirme son ministre des AE

Le président de la République Kaïs Saïed mène des concertations pour apaiser les tensions et présenter une feuille de route qui définit les grandes lignes de la prochaine étape et confirmera que la Tunisie est un Etat démocratique qui s’apprête à accueillir un avenir radieux et un développement durable avec ses partenaires, ses frères et amis, a déclaré, mercredi, le ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger Othman Jerandi.

- Publicité-

 Dans une déclaration aux médias, à Tunis, il a affirmé que « la Tunisie est un pays qui jouit de la crédibilité et du respect de la communauté internationale ainsi que de toutes les institutions onusiennes ».

« Le président de la République a été clair depuis le début sur la caractère temporaire de la phase exceptionnelle », a-t-il poursuivi, affirmant qu’il n’était pas question d’un quelconque retour en arrière en ce qui concerne le respect des fondements de la gouvernance démocratique.

« La Tunisie a prouvé au monde entier son attachement à la démocratie à travers tous les aspects de la vie quotidienne, les médias et la société civile », a-t-il insisté, précisant qu’elle « est en contact permanent avec ses partenaires, frères et amis au niveau régional et international ».

Jerandi a, sur un autre plan, qualifié de « fructueux » les entretiens effectués lors de la visite de la Cheffe du gouvernement en Arabie Saoudite.

« Lors de tels entretiens, nous rassurons toujours nos partenaires que la Tunisie vit une phase salutaire et restera un partenaire actif ».

S’agissant de la motion du Parlement européen sur la situation en Tunisie votée le 21 octobre courant, le ministre des Affaires étrangères a estimé que « plusieurs de ses aspects ne s’appliquent pas sur la Tunisie, notamment en ce qui concerne les droits des femmes », ajoutant qu' »il ne s’agit pas d’une crise, mais d’une rectification du processus démocratique ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,857SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles