Saison de moisson à la Manouba: les prévisions tablent sur une récolte...

Saison de moisson à la Manouba: les prévisions tablent sur une récolte céréale exceptionnelle

par -

Les prévisions pour la saison de moisson dans le gouvernorat de la Manouba qui a démarré ce dimanche tablent sur “une récolte exceptionnelle de plus de 833.000 quintaux dont plus de la moitié du blé dur, soit près de 400.000 quintaux.
Dans une déclaration à la correspondante de l’agence TAP à La Manouba, le commissaire régional de l’agriculture, Hedi Hamrouni a évoqué un rendement qui devrait atteindre les 22 quintaux par hectare et plus de 61.950 quintaux de fourrage.
Pour cette saison, Hamrouni prévoit une augmentation significative de la récolte céréalière par rapport à la saison précédente, laquelle a été de l’ordre de 680 mille quintaux avec un rendement qui n’a pas dépassé les 18 quintaux par hectare.
Le coup d’envoi de la saison de moisson dans cette région agricole du Grand Tunis avait été donné, ce dimanche 16 juin par le gouverneur de la Manouba, Ahmed Smaoui. Auparavant, le gouverneur et le directeur général des barrages, Faiez Msallem ont effectué une visite au centre de récolte de la moisson relevant de la Coopérative centrale des semences à Tebourba afin de s’enquérir des conditions de récolte des céréales.
Le commissaire régional de l’Agriculture a indiqué que la récolte a atteint 10 pc de la superficie totale des terres cultivées estimées à 37 mille 100 hectares. L’opération a démarré avec la récolte de 11 mille 200 hectares d’orge. Hamrouni a estimé que toutes les conditions sont réunies pour le transport de la récolte céréalière dont la première partie est déjà transférée vers les différents centres de collecte.
Il a rappelé que la totalité de la récolte céréalière dans la région est transférée vers les trois centres publics de collecte, précisant qu’un accord a été conclu avec deux centres privés: la Coopérative des grandes cultures d’El Fajja et la Compagnie tunisienne d’activité agricole de Borj El Amri. Un accord est convenu avec les centres privés dans les différentes régions du pays ouverts depuis samedi 15 juin.
Des équipements ont été mis en place pour la réussite de la saison de moisson ce qui devrait permettre une récolte dans des conditions adéquates. Quelque 128 moissonneuses batteuses sont disponibles, 160 faucheuses à foin, 365 tracteurs, 200 citernes, en plus des sacs et des bandes de reliure pour l’assemblage des céréales.
Les préparatifs pour la récolte céréalière dans la région ont couvert l’aménagement des cinq centres de collecte équipés de matériels de conditionnement nécessaires pour le stockage des différents produits agricoles. Les centres de collecte disponibles sont dotés d’une capacité de stockage qui avoisine les 496 mille quintaux dont 301 mille quintaux dans des espaces couverts.
Le président de l’Union régionale des agriculteurs de la Manouba, Fakhreddine Torjmane a rappelé les importantes précipitions qui se sont poursuivies jusqu’au mois de mai ce qui a affecté la récolte du blé.
Il a appelé le gouvernement et les services concernés à prendre en compte le coût des céréales à la production déjà annoncé au cours de l’année 2019, et fixé à 7 dinars pour le blé dur, 5 dinars pour le blé tendre et 3 dinars pour l’orge par hectare.
Plusieurs critères sont appliqués par les centres de collecte dans l’évaluation du prix du quintal de céréales, notamment l’humidité, la propreté et le volume des grains de blé.
Le responsable agricole a estimé que le retard constaté dans l’ouverture des centres de collecte a suscité des problèmes. D’autant, a-t-il dit, que la majorité des agriculteurs craignant les incendies ayant ravagé ces derniers jours la récolte céréalière dans diverses régions du pays ont entamé en urgence la récolte.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire