Santé : Beaucoup de dossiers de corruption remis à la justice, mais...

Santé : Beaucoup de dossiers de corruption remis à la justice, mais très peu ont été jugés

par -

Le président de l’Instance Nationale de Lutte contre la Corruption (INLUCC), Chaouki Tabib, a révélé, jeudi, que des dizaines de dossiers de corruption dans le secteur de la santé, dont celles portant sur le vol de médicaments, l’affaire des stents périmés, fausse facturation, détournement des patients du secteur public au secteur privé et fraude lors de l’acquisition des équipements, ont été soumis à la justice depuis 2016, notant que le taux de traitement de ces dossiers “reste faible, ne dépassant pas les 10%”. La justice a rendu son verdict final dans seulement 10% des affaires de corruption et dans 20% des dossiers de corruption qui remontent à 2011 attribuant la faiblesse de ce taux, à la lenteur des procédures judiciaires et à la complication de certains dossiers, outre le manque en ressources humaines, matérielles et logistiques.

Pour sa part, la doyenne de la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Tunis, Neila Chaâban, a souligné que l’adoption de la loi relative à l’accès à l’information et son entrée en vigueur depuis 2016, n’a pas empêché l’émergence de plusieurs problématiques au niveau de l’accès aux informations à caractère public, évoquant l’absence de la fonction de “chargé de l’accès à l’information dans certaines structures publiques”.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire