Sfax : Les bijoutiers en grève ouverte

Sfax : Les bijoutiers en grève ouverte

par -

Les bijoutiers au gouvernorat de Sfax ont entamé, lundi, une grève ouverte pour dénoncer “les perquisitions, fouilles aléatoires et saisie de leurs produits” par les services douaniers.
La grève est observée suite à l’appel du groupement professionnel de la bijouterie de Sfax relevant de la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT).
Des chefs d’ateliers de bijouterie et des artisans se sont rassemblés devant le siège du gouvernorat de Sfax où ils ont scandé des slogans incitant à réglementer le secteur et à mettre un terme aux perquisitions effectuées par les unités sécuritaires et douanières.
Ils ont également appelé à rouvrir les ateliers fermés suite à la saisie d’importantes quantités de l’or utilisé dans la fabrication des bijoux.
Mohamed Abdelkefi, président du groupement professionnel de la bijouterie relevant de la CONECT, a indiqué, au correspondant de TAP, que la grève a été décidée pour défendre les intérêts des professionnels du secteur qui exercent dans le respect de la loi, rappelant que le secteur de la bijouterie à Sfax compte près de 5 mille artisans.
Il a souligné que 17 ouvriers se sont retrouvés au chômage après la fermeture, depuis un mois, de l’usine où ils travaillent, bien que son propriétaire soit en situation régulière.
Il s’est interrogé sur les quantités des bijoux (44 kg) saisies par les autorités compétentes depuis un an et demi et qui n’ont pas été encore remises à ses propriétaires bien qu’elles ont été reconnues authentiques.
Une réunion est prévue entre le gouverneur de Sfax et les manifestants pour tenter de résoudre les problèmes posés.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire