AccueilActualitésTabboubi : L’UGTT appelle à la tenue d'une « rencontre nationale »

Tabboubi : L’UGTT appelle à la tenue d’une « rencontre nationale »

Le secrétaire général de l’UGTTl, Noureddine Tabboubi, a déclaré samedi que la centrale syndicale tient à consulter les organisations et les personnalités nationales afin de convoquer une rencontre nationale qui instaurerait une troisième perspective intitulée « Le sauvetage dans le cadre de la souveraineté nationale. »

- Publicité-


Dans son discours à l’occasion de la commémoration du 69e anniversaire de l’assassinat du leader Farhat Hached à la place de la Kasbah, il a ajouté que le syndicat a œuvré à prendre des mesures proactives dans la voie des réformes et a formé des comités pour examiner les questions qui ont besoin d’une révision définitive, telle que la révision de la loi électorale, la loi des partis et des associations, l’activation du rôle des organes de contrôle et la mise en place de la cour constitutionnelle loin des tiraillements politiques.


Le secrétaire général de la centrale syndicale a souligné que l’UGTT estime toujours que les mesures du 25 juillet peuvent être une sortie du tunnel que traverse le pays depuis dix ans, à condition qu’elles soient accompagnées d’une feuille de route claire avec des délais précis.
D’autre part, Tabboubi a annoncé la signature, au cours de la semaine prochaine, de l’accord sur les augmentations salariales dans le secteur privé, soulignant l’attachement de l’UGTT au lancement des négociations sociales dans le secteur public

1 COMMENTAIRE

  1. feu Farhat Hached est un martyr parmi les martyrs de la nation pour l’indépendance du pays du joug de la colonisation française il était un chef sincère de l’UGTT qui l’a crée avec ses compagnons pour se libérer de la CGT française et un nationaliste courageux qui a repris le flambeau de la lutte nationale alors que que les militants nationalistes sont en prison ou réfugiés à l’étranger pendant la répression sauvage des autorités coloniales et l’organisation terroriste des français en Tunisie de 1952 à 1954 . Il était un grand homme et ce ne sont les syndicalistes de l’UGTT qui doivent organiser la commémoration de son assassinat c’est tout le peuple tunisien .
    Quelle difference entre ce grand homme et le secrétaire général actuel qui est le premier à changer les statuts de l’ UGTT pour avoir un ou plusieurs mandats supplémentaires pour rester secrétaire général de la centrale syndicale et qui a fait trop de pression sur le pouvoir politique des augmentations des salaires exorbitantes dans la fonction publique et ses sociétés publiques sans augmentation de productivité en rendant un gros déficit public obligeant l’Etat à s’endetter de l’intérieur et de l’extérieur pour payer les salaires de ses fonctionnaires en multipliant les grèves et les grèves générales a faire fuir les investisseurs étrangers vers d’autres pays comme le Maroc et les locaux ont du mal à résister et depuis il s’impose comme le faiseur des rois ce qui a encouragé les partis politiques sans assise populaire et qui n’ont plus des places dans les pouvoirs législatifs et exécutif à jeter dans ses bras pour les aider à attaquer les responsables politiques au pouvoir , pauvre Tunisie pauvres tunisiens et pauvre jeunesse sans avenir après cette révolution bénie et les dix années noires de la gestion des islamistes et leurs différents alliés .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,919SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles