AccueilActualitésTunis- Aide aux familles nécessiteuses :mauvais ciblage et transferts réduits

Tunis- Aide aux familles nécessiteuses :mauvais ciblage et transferts réduits

 »Les 20% les plus pauvres de la population ne reçoivent que 37,2% du montant global des transferts directs accordés dans le cadre du PNAFN (Programme National d’Aide aux Familles Nécessiteuses), soit une aide mensuelle de 100 dinars, pour chaque famille nécessiteuse et les 40% les plus pauvres, en reçoivent 60,7% » a indiqué le Centre de recherches et des études sociales (CRES).

- Publicité-

Il s’agit là des résultats d’une étude portant sur « l’évaluation de l’impact des subventions universelles et des programmes d’assistance sociale sur les populations pauvres et vulnérables », élaborée par le CRES, en collaboration avec l’INS et avec l’appui de la BAD.

L’étude a relevé un niveau relativement élevé d’erreurs d’identification, puisque «les familles pauvres qui ne bénéficient pas du Programme d’accès aux soins à tarifs réduits (AMG II) représentent 61,9% du nombre total des familles indigentes en Tunisie, et 53,3% des familles vivant sous le seuil de la pauvreté extrême ». En outre, « 48,9% des personnes démunies ne bénéficient ni du Programme National d’Aide aux Familles Nécessiteuses et de l’assistance médicale gratuite (PNAFN-AMG I), ni de l’AMG II ».

Malgré toutes ces défaillances, ces transferts sociaux directs contribuent d’après le CRES, « à réduire les taux de pauvreté car s’ils sont supprimés, le taux de pauvreté serait de plus de 16,5% au lieu de 15,5%, et la pauvreté extrême atteindrait des niveaux supérieurs à 5,3%, contre 4,6% actuellement».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,452SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles