Tunis : Coup terroriste à Oued Ellil pour perturber l’opération électorale

Tunis : Coup terroriste à Oued Ellil pour perturber l’opération électorale

par -
Des affrontements entre les forces spéciales de la sécurité nationale et des membres de groupes terroristes ont eu lieu

Des affrontements entre les forces spéciales de la sécurité nationale et des membres de groupes terroristes ont eu lieu, ce matin 23 octobre 2014, à Oued Elil relevant du gouvernorat de la Manouba. Un dispositif sécuritaire a été immédiatement mis en place puis renforcé au cours de l’opération aux environs de la zone des opérations. Selon des sources sécuritaires, lors de cette opération un agent de la garde nationale est tombé en martyr et un terroriste est mort. Des ambulances ont été dépêchées à Oued Ellil. D’après des témoins dans la zone des affrontements à Chebaou, les forces de sécurité ont procédé à l’évacuation des habitants des environs de la maison où se sont retranchés les terroristes.

Le porte-parole du Ministère de l’Intérieur Mohamed Ali Laroui a démenti que les terroristes aient pris des enfants comme otages, lors de l’opération en cours à Oued Ellil, répondant ainsi à des informations qui ont indiqué, auparavant, que les terroristes ont pris des enfants en otage dans la maison où ils se sont retranchés à Oued Ellil.

Arrestation de deux dangereux terroristes à Kébili et explosion d’une mine au Kef

Dans la même journée du 23 octobre 2014, les forces de sécurité sont parvenues à arrêter deux dangereux terroristes à Souk Lahad au gouvernorat de Kébili qui étaient sur le point d’exécuter une opération terroriste dans la région. L’arrestation s’est déroulée à 3 heures du matin, et a été menée lors d’une patrouille qui surveillait la région.

La patrouille a remarqué la présence d’une voiture à l’entrée de la ville, près de Chat Al Jarid. Et en surprenant les individus qui étaient dedans sans tirer aucun coup de feu, elle s’est aperçue qu’elle avait affaire à deux terroristes munis de deux armes Kalachnikov et de munitions.

Les recherches ont révélé qu’ils ont tué le gardien de nuit d’un établissement public qui les a découverts pour l’empêcher d’informer de leur présence les forces de sécurité.

Dans la région du Nord-Ouest , au Kef , une mine a explosé, ce matin, dans la région de Sidi Rabeh à Sakiet Sidi Youssef, entrainant la blessure de cinq soldats de l’armée. Suite à cette opération terroriste, l’armée nationale a multiplié les opérations de ratissage dans toutes les régions du pays. Un hélicoptère de l’armée a été immédiatement envoyé à Sidi Rabeh après l’explosion de la mine.

L’opération d’Oued Lil et celle du Kef, sont des tentatives terroristes lâches

Dans une déclaration accordée à Africanmanager, l’expert sécuritaire Ali Zarmedini a affirmé que « les opérations terroristes qui se déroulent actuellement dans la région de Kébili, Oued Lil et le Kef étaient attendues et d’autres seront exécutées par des terroristes à l’avenir. « Il s’agit de tentatives « lâches » qui ont pour objectif de perturber le processus électoral et de semer la panique chez les citoyens » déclare-t-il. « Nous sommes en confrontation avec le terrorisme, ce phénomène existe encore parmi nous et nous ne lâchons pas prise. Ces terroristes sont lâches et veulent créer le buzz dans les médias pour montrer que malgré les coups qu’ils ont reçus ils existent encore »a-t-il affirmé.

Nadia Ben Tamansourt

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire