AccueilActualitésTunis : «Des élections avant la fin 2014 ? Un véritable défi...

Tunis : «Des élections avant la fin 2014 ? Un véritable défi !». Dixit : Chafik Sarsar.

Les scénarios envisageables pour les prochaines élections après l’échec du dialogue national ont été au cœur de l’entretien qui a eu lieu jeudi entre le président de l’Assemblée Nationale Constituante (ANC) Mustapha Ben Jaafar, et le président de l’Instance pour les élections (ISIE) Chafik Sarsar.

- Publicité-

Dans une déclaration à la TAP, Sarsar a expliqué avoir passé en revue avec le président de l’ANC, les alternatives possibles, à la lumière de la persistance de la polémique sur la tenue en concomitance ou séparément des élections présidentielle et législatives. Pour Sarsar chaque retard augmente encore davantage les pressions et les dangers sur le processus électoral.

L’ISIE n’a pas d’opinion à émettre sur la séparation ou la tenue simultanément des deux échéances, a-t-il soutenu, insistant sur l’attachement à appliquer strictement la loi concernant la préparation du processus électoral. Sarsar qui a rappelé que l’inscription des électeurs démarrera dimanche 23 juin, a précisé que des tests techniques seront réalisés au cours de cette semaine pour s’assurer de la capacité des bases des données des électeurs. Il a ajouté que l’ISIE vient de terminer le recrutement d’agents pour ses sections sectorielles, la formation de ses formateurs et l’élaboration d’un guide pour les inscriptions.

Selon Sarsar, le grand défi est de parvenir à organiser les élections avant la fin 2014. Et d’ajouter que les désaccords sur les élections et le risque de voir cette affaire renvoyée à l’ANC font perdre du temps dans la phase de préparation aux élections.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,452SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles