AccueilActualitésTunis : HRW demande la relaxe de Sami Fehri.

Tunis : HRW demande la relaxe de Sami Fehri.

Le nouveau ministre de la Justice de Tunisie devrait faire en sorte que Sami Fehri, directeur de la chaîne de télévision privée Attounissia, soit libéré immédiatement, a estimé l’ONG Human Rights Watch (HRW) dans un récent communiqué..

- Publicité-

Le 5 avril 2013, la Cour de cassation, la plus haute juridiction du pays, a cassé sa mise en examen et son ordre de détention, et a jugé que son maintien en détention était illégal. La cour avait déjà cassé l’ordre de détention à deux reprises auparavant, le 28 novembre et le 5 décembre 2012, mais les responsables avaient refusé de le libérer. Les décisions précédentes renvoyaient l’affaire devant la chambre d’accusation de la Cour d’appel pour qu’elle soit examinée par un nouveau panel de juges.

« Que faut-il donc pour libérer quelqu’un de prison si les dirigeants continuent d’ignorer les décisions de mise en liberté émises par la plus haute juridiction du pays ? », s’est interrogé Eric Goldstein, directeur adjoint de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord à Human Rights Watch. « En gardant Sami Fehri sous les verrous, les autorités font preuve d’un total mépris de la loi ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,568SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles