AccueilLa UNETunis: L’inflation est-elle entrée dans le cycle vertueux de la baisse ?

Tunis: L’inflation est-elle entrée dans le cycle vertueux de la baisse ?

Généralement mauvaises, les nouvelles du front de lutte contre l’inflation le sont moins pour ce qui est du mois de février 2014, puis que le taux de l’inflation, tel qu’annoncé par l’Institut national de la Statistique (INS), accuse une baisse de 0,3 points, s’établissant ainsi à 5,5%, relayant une précédente régression, celle du mois de janvier où l’inflation affichait un taux de 6%.

Ce recul qui pourrait annoncer l’entrée de l’inflation dans un cycle vertueux, L’INS l’explique par la « décélération du rythme de l’inflation, en glissement annuel, des groupes « alimentation et boissons » (de 7,6% en janvier, à 7,1% en février 2014), et « vêtements et chaussures » (de 7,1%, à 6,8%), en raison de la saison des soldes d’hiver ayant démarré le 1er février 2014 ».

Il n’en demeure pas moins que, pour le groupe « alimentation et boissons » (+7,1%), l’inflation résulte de la hausse des prix des huiles alimentaires (15,6%), des fruits et fruits secs (11,8%), des légumes (10,5%), des viandes (6,3%), des boissons (3,2%) et des boissons alcoolisées (14,6%).

Concernant le groupe « vêtements et chaussures » (+6,8%), l’augmentation des prix résultent du renchérissement des vêtements (6,7%), des chaussures (7,3%) et des tissus (3,8%), en comparaison avec le mois de février 2013. Même constat pour le groupe « Logement et énergie domestique » qui a évolué de 5,1%, en raison de l’accroissement des prix de l’eau potable et de l’assainissement (7,9%) suite à la dernière révision des prix de l’eau potable, et la hausse des prix des loyers (5,1%) et de l’électricité, du gaz et des carburants (4,7%), en glissement annuel.

L’INS signale également l’enchérissement des prix du groupe « meubles, équipements et services domestiques » de 5,3%, par rapport à février 2013, en raison de l’augmentation des prix des ustensiles de cuisine (6,6%), des équipements électroménagers (4,1%), du linge de maison (6,2%) et des meubles (3,4%).

Toujours dans le cadre du glissement annuel, le groupe « restauration et hôtellerie » a cru de 5,8%, vu la hausse des prix dans les cafés et restaurants (6,2%), et celui des « produits et services divers » a progressé de 5,1%, en raison de l’augmentation des prix des effets personnels (bijouterie, valises, sacs…) de 5,8% et ceux des soins corporels (parfums, crèmes…) de 5,4%.

Le taux d’inflation serait de 4,5%, en février si l’on excepte les groupes « énergie » et « alimentation », a précisé l’INS.

Toutefois, les prix des produits libres ont augmenté de 6,6%, contre 2,9% pour les produits subventionnés, sachant que le glissement annuel des produits alimentaires libres a atteint 8,4%, contre 0,4% pour les produits alimentaires subventionnés.

Pour ce qui est du glissement mensuel, la baisse de l’indice des prix à la consommation familiale (IPC) de 0,3%, entre Janvier et février 2014, s’explique selon l’Institut, par la diminution de l’indice du groupe « vêtements et chaussures » de 5,2%, en raison de la saison des soldes d’hiver, avec une réduction des prix des vêtements (-5,1%), de chaussures (- 6,2%), des accessoires (-3%) et des tissus (-2,2%).

En revanche, l’indice de groupe « alimentation et boissons » a augmenté de 0,2%, vu la hausse des prix d’un certain nombre de produits alimentaires, à l’exception de ceux de viandes et de volailles. De même, les groupes « restauration et hôtellerie », et « produits et services divers » sont en hausse, respectivement de 0,3%, 0,4%.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,017SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -