AccueilActualitésTunis : «La justice transitionnelle, n’est pas la solution miracle». Dixit Samir...

Tunis : «La justice transitionnelle, n’est pas la solution miracle». Dixit Samir Dilou.

Le ministre de la Justice transitionnelle et des Droits de l’Homme, Samir Dilou, a affirmé, samedi, que le projet de loi sur la justice transitionnelle n’est pas une solution miracle aux problèmes de l’heure. «Cette loi qui propose, plutôt, une nouvelle approche de la reddition et de la conciliation, constitue l’un des principaux textes capables de jeter les bases de l’avenir, d’identifier les exigences du présent et de dépoussiérer le passé », a-t-il soutenu.

- Publicité-

S. Dilou qui s’exprimait, à Tunis, à l’ouverture d’une journée d’étude sur la justice transitionnelle, a indiqué que ce projet de loi est le fruit d’un travail collectif auquel ont contribué les composantes de la société civile dans toutes les régions. Il a révélé que les divergences sur plusieurs articles de ce projet de loi ont pu être surmontées. Ce projet de loi doit être examiné au niveau des groupes parlementaires et des commissions de l’Assemblée Nationale Constituante avant de le soumettre au vote, a ajouté S. Dilou.

La rencontre est organisée par le ministère de la Justice transitionnelle et des Droits de l’Homme, en collaboration avec le Haut Commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme et le programme des Nations unies pour le Développement (PNUD).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,918SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles