AccueilLA UNE IDTunis : Le commercial, talon d’Achille de Cellcom?

Tunis : Le commercial, talon d’Achille de Cellcom?

Loin de vouloir, et encore moins de pouvoir, donner des leçons de gestion aux premiers responsables de certaines entreprises cotées en bourse, il nous semble important de faire, comme pour l’exemple de Cellcom, certaines remarques qui nous semblent indicatrices de quelques défaillances au niveau de la politique commerciale d’une entreprise qui n’est plus la propriété de ses seuls fondateurs.

Un coup d’œil sur les notes relatives aux états financiers de la société Cellcom pour l’exercice 2014, permet de relever en effet des provisions de plus de 2 MDT, «pour dépréciation clients et pour chèques et effets impayés». Il est en plus connu que tout ce qui est dans le poste «Clients et comptes rattachés», désigne des créances pas encore recouvrées. Ce compte, qui présentait un solde de plus de 15 MDT, est cependant à rapprocher du total des produits d’exploitation qui était de 42,110 MDT. On remarquera alors qu’un peu moins de la moitié des PE restait encore impayé à la fin de l’exercice. Ce même solde du compte clients rattachés dépassait le total des capitaux propres de l’entreprise qui est de 13, 449 MDT. Il est aussi à rapprocher avec la trésorerie de fin d’exercice, certes positive, mais seulement d’un peu plus de 0,441 MDT.

On lit aussi dans ces mêmes notes relatives aux états financiers que «la société Cellcom Sa a reçu un nantissement de 1er rang sur une maison non enregistrée d’une valeur de deux cent soixante-dix-sept mille dinars tunisiens de la part du client Ghassen Fliss contre un impayé de 225 317 TND. La société Cellcom Sa a reçu un nantissement de 2ème rang d’une valeur de un million de dinars tunisiens sur une propriété de la part du client Electrosat en garantie des créances. La société Cellcom Sa a reçu un nantissement de 1ème rang d’une valeur de deux cent cinquante-huit mille Dinars tunisiens sur une propriété de la part du client Sté Jade en garantie des créances ». De là à ce que l’entreprise puisse juridiquement disposer de ces garanties et les vendre, il se passera un bon bout de temps !

– Cellcom en redressement fiscal

La société « Cellcoms S.A » a reçu, le 27 décembre 2012, une notification des résultats de la vérification approfondie de sa situation fiscale au titre de la période allant du 1er janvier 2009 au 31 décembre 2011. Les impôts réclamés par l’administration fiscale s’élèvent à un total de 494.249 dinars tunisiens en principal et pénalités de retard. Cette notification a fait l’objet d’une réponse motivée par la société «Cellcom Sa» rejetant les principaux chefs de redressement. La société a néanmoins admis le redressement pour certains points et une provision au titre d’un complément d’impôts à payer à ce titre est constatée, au 31 décembre 2014, pour un montant de 114.340 dinars tunisiens. Au stade actuel de la procédure en cours, l’incidence finale de ce redressement sur les comptes arrêtés au 31 décembre 2014 ne peut être appréciée.

En face, la société Cellcom enregistre une enveloppe de dettes, assez importante, auprès de ses fournisseurs. Elles étaient de 8,7 MDT à la fin de l’exercice 2014. Elles n’étaient que de 7,7 MDT une année auparavant. On ne connaît pas le détail de la politique commerciale et les délais de paiement des deux côtés, fournisseurs et clients, mais cela pourrait présager de quelques difficultés commerciales pour l’entreprise. Espérons que l’exercice 2015 apportera de meilleurs indicateurs.

Ka Bou

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,019SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -