AccueilActualitésTunis : Le SNJT critique fortement le DG des Radio tunisiennes.

Tunis : Le SNJT critique fortement le DG des Radio tunisiennes.

Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) demande à la direction générale de l’Etablissement de la Radio tunisienne (ERT) de régulariser la situation des journalistes des radios du Kef et de Tataouine et de lever l’arbitraire qui pèse sur les journalistes de la radio.

- Publicité-

Le syndicat recommande d’écouter les journalistes et leurs représentants, afin de mettre leurs vues à contribution pour l’adoption d’une nouvelle conception du développement de leur entreprise.

Dans une déclaration rendue publique, samedi, le SNJT appelle le personnel à « l’unité des rangs (…) en cette étape délicate que connaît leur entreprise et à se tenir prêts à participer aux actions syndicales qui seront décidées, ultérieurement, pour défendre le service public et libérer l’établissement de l’emprise de ceux qui en font un piteux usage ».

Le syndicat impute au gouvernement provisoire la responsabilité de la détérioration de la situation dans cette entreprise du fait de ce qu’il a considéré comme « le parachutage » d’un président-directeur général dont il dit qu’il « profite de sa fonction pour régler des comptes personnels et consacrer les pratiques du régime déchu au lieu de proposer une vision cohérente pour la réforme de l’institution en comptant sur les compétences dont elle regorge ».

Le syndicat dit avoir mis en garde le président-directeur général contre la gravité de cette situation et lui avoir fait porter la responsabilité de la tension entre les journalistes et l’administration, ainsi que d’avoir attiré son attention sur « les abus dont il a été l’auteur et qui ont consisté à licencier certains journalistes, à suspendre ou à muter, arbitrairement, certains autres ».

Le SNJT critique, également, la décision délibérée de ce responsable « de reporter la discussion des préoccupations socioprofessionnelles des journalistes de l’établissement », estimant qu’il s’agit là, d’une attitude qui « dénote une méconnaissance des règles les plus élémentaires à la base des rapports avec les structures professionnelles et syndicales ».

L’agence TAP n’a pas été en mesure de joindre le Président-directeur général de l’Etablissement de la radio tunisienne pour recueillir son avis sur la déclaration du SNJT.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,453SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles