Tunis : Rafik Abdessalem Bouchlaka n’aime pas les femmes.

Tunis : Rafik Abdessalem Bouchlaka n’aime pas les femmes.

par -
Dans une déclaration au quotidien Attounissia

Dans une déclaration au quotidien Attounissia, le porte parole d’Ettakattol a fustigé le renvoi de l’ambassadrice Zohra Ladgham, précisant que ce renvoi est un guet-apens et que le ministre Rafik Abdessalem Bouchlaka, est un misogyne qui n’aime pas l’idée d’une femme à la tête d’un consulat et qu’il était donc nécessaire de lui tendre un guet-apens pour la renvoyer. Précisons de notre côté que Zohra est la sœur d’Abderrahmen Ladgham, fils de Béhi Ladgham ancien bras droit de Bourguiba. Abderrahmen est un ministre d’Ettakattol.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire