AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelTunisie-Afrique du Sud : Le Conseil des affaires conjoint, une priorité absolue

Tunisie-Afrique du Sud : Le Conseil des affaires conjoint, une priorité absolue

Le vice-ministre sud-africain du Commerce et de l’industrie a reçu l’assurance des hommes d’affaires tunisiens qu’ils étaient désireux et déterminés de mettre en place le Conseil des affaires conjoint tuniso-sud-africain dans le but de stimuler le commerce et les investissements entre les deux pays.

Dirigeant une mission d’hommes d’affaires en Tunisie, Bulelani Magwanishe a relevé « le niveau étonnamment bas du commerce et des investissements entre les deux pays ». Les associations professionnelles tunisiennes ont exprimé leur volonté de collaborer avec les chambres de commerce et les associations sud-africaines afin de contribuer à l’augmentation des échanges et des investissements entre l’Afrique du Sud et la Tunisie. Ils ont tous indiqué que le point de départ serait la mise en place d’un conseil des affaires conjoint qui faciliterait l’interaction et l’échange d’informations entre les hommes et femmes d’affaires dans le but d’identifier les opportunités d’exploration commune à des fins d’investissement et de commerce. Le responsable sud-africain a précisé que le conseil ne se concentrera pas uniquement sur le commerce et l’investissement, mais faciliterait également le transfert de compétences, l’industrialisation et le développement des infrastructures.

Le président du Conseil des Affaires tuniso-africaines (Tunisia-Africa Business Council) Bassem Loukil, a déclaré, pour sa part, que les entreprises tunisiennes et sud-africaines ont la possibilité d’explorer ensemble les secteurs de l’automobile, de la pharmacie, de l’agriculture et du tourisme .

«Nous mettons l’accent sur le commerce et les investissements intra-africains, ainsi que sur l’assistance aux entreprises africaines pour élargir leur marché en Europe. Nous sommes enthousiasmés par la structure proposée qui nous rapprochera des hommes d’affaires sud-africains afin de nous permettre de travailler ensemble et d’accroître les échanges commerciaux et les investissements sur le continent africain », a ajouté Loukil.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,994SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -