Tunisie-ISIE : « Reporter encore l’élection d’un président serait catastrophique »

Tunisie-ISIE : « Reporter encore l’élection d’un président serait catastrophique »

par -

Le président par intérim de l’Instance Supérieure Indépendante des Elections (ISIE), Anouar Ben Hassan, a déclaré avoir convoqué vendredi les membres de l’instance pour des concertations pour des candidats consensuels pour la présidence de l’ISIE, prévue lors d’un troisième scrutin organisé mardi prochain lors d’une nouvelle plénière de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) “afin de sortir de l’impasse”.

Il a ajouté dans des déclarations à TAP qu’une délégation de l’ISIE s’est réunie à sa demande avec le président de l’ARP pour exposer les entraves et les difficultés auxquels elle fait face en raison du retard de tout le processus électoral et de ses lourdes répercussions matérielles.

Il a souligné la nécessité impérative d’élire le président de l’ISIE lors de la plénière du 14 novembre “car il n’est plus possible de reporter l’élection, ce qui serait catastrophique pour l’Instance et pour tout le processus électoral” selon ses termes.

Le président par intérim a fait remarquer que l’achèvement des débats sur le code des collectivités locales “est très important” car il est “en relation avec la détermination de la date du 25 mars 2018 pour la tenue des élections municipales. Il a rappelé que l’ISIE a eu de grandes difficultés pour convaincre les partis de ce nouveau rendez-vous du fait que le code des collectivités locales n’a pas été parachevé.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire