Tunisie : La Libye ferme le point de passage frontalier de Ras...

Tunisie : La Libye ferme le point de passage frontalier de Ras Jdir

par -

L’officier libyen responsable du point de passage frontalier de Ras Jdir avec la Tunisie, Najmi Muammar, a confirmé que la frontière avait été fermée au trafic par la partie libyenne depuis mardi soir.

Dans un communiqué de presse repris la « The Libyan Observer », il a expliqué que la décision avait été prise suite à la multiplication des attaques contre des voyageurs libyens par les habitants de la ville frontalière de Ben Gardane, en raison des décisions prises par l’Etat libyen de limiter la contrebande en Tunisie.

Il a souligné que le Conseil présidentiel a demandé officiellement à la partie tunisienne de renforcer les mesures de sécurité à ses frontières et de protéger les voyageurs libyens, mais n’a reçu aucune réponse à ses demandes à ce jour.

Mouammar a également noté que les manifestants tunisiens s’en sont pris aux véhicules immatriculés en Libye et empêché les ambulances d’entrer en territoire tunisien.

“L’Etat libyen est déterminé à faire respecter ses décisions de renforcer le contrôle à la frontière afin d’empêcher la contrebande de carburant et de marchandises qui circulent dans les zones frontalières des deux côtés et les autorités tunisiennes doivent se conformer aux exigences de sécurité frontalière” a-t-il souligné.

Il a affirmé que la frontière ne sera pas rouverte avant que les demandes de l’Etat libyen soient satisfaites.

Auparavant, le vice-président du Conseil présidentiel Ahmed Maiteeq avait ordonné au ministre de l’Intérieur de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les Libyens qui se rendent en Tunisie, notamment en fermant la frontière entre les deux pays si les autorités tunisiennes manquent à leurs obligations.

Les zones frontalières comme la ville de Ben Gardane en Tunisie ont été le théâtre d’émeutes, de manifestations, de fermetures de routes et d’attaques contre des citoyens libyens et leurs biens, et les ont empêchés d’entrer sur le territoire tunisien pour protester contre les mesures prises par les autorités libyennes de juguler la contrebande de carburants et de produits alimentaires entre la Libye et la Tunisie.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire