AccueilLa UNETunisie : les employés de l’Aéroport International de Monastir réclament la résiliation...

Tunisie : les employés de l’Aéroport International de Monastir réclament la résiliation de la concession de TAV

Plusieurs dizaines des agents de l’aéroport international de Monastir Habib Bourguiba se sont rassemblés, mardi, devant le siège du ministère de transport pour dénoncer les dernières déclarations de Habib Mekki, directeur de l’aviation civile au ministère du Transport, à propos le dossier de l’aéroport tout en appelant le gouvernement de Jebali à une intervention urgente pour remédier à cette situation.

- Publicité-

Les sit-inneurs ont scandé des slogans réclamant la protection de l’aéroport de Monastir contre le directeur de l’aviation civile au ministère du Transport Habib Mekki mais aussi protestant contre les dépassements envisagés par le groupe turc « TAV ».

Contacté par Africanmanager, l’un des protestataires, qui représente la commission de la protection de la révolution au sein de l’aéroport, a stigmatisé la position de Habib Mekki qui a traité le dossier des aéroports de Monastir et d’Enfidha, comme étant une crise, alors qu’il s’agit d’un choix politique où les différentes parties sont appelées à réagir rapidement et à prendre au sérieux les difficultés rencontrées et qui pourraient entraver le développement de cet aéroport.

Un autre sit-inneur a mis l’accent sur l’importance qu’il y a d’ouvrir une enquête sur les dépassements et les abus commis par le groupe turc « TAV », ces derniers temps et relatifs au recrutement de certains cadres dans cette entreprise. « On encourage l’investisseur étranger, désireux de s’implanter en Tunisie, à condition qu’il respecte les lois et qu’il travaille dans la transparence ».

D’après lui, cette entreprise turque continue de recruter des cadres retraités de Tunisair, de l’OACA et même du ministère de l’Intérieur en leur accordant des avantages. Une action considérée par l’ensemble des sit-inneurs comme illégale et qui « touche à l’image des nos compétences et à l’intérêt de notre pays ».

De son coté, Béchir Elkorbi, secrétaire général du syndicat de l’aéroport appelle à l’annulation du contrat de concession accordé à la société Turque TAV et à la reprise de l’exploitation de l’aéroport international de Monastir par l’Etat tunisien qui avait signé, du temps de l’ancien régime, un contrat de concession avec le groupe turc «TAV» en vertu duquel, il exploitera , pendant 40 ans à titre de location, les aéroports de Monastir et d’Enfidha (Sousse).

Une action stratégique, selon lui , pour remédier à la situation qui reste encore difficile en raison de la réduction sensible du trafic aérien à l’aéroport de Monastir pour se situer à un million de passagers, en 2011 contre 4 millions en 2008 , d’une part ,et des anciennes pratiques de corruption ainsi que l’absence d’une stratégie appropriée pour y faire face, d’autre part, « Les temps sont venus d’assainir l’administration de l’aéroport pour améliorer la situation et réaliser les objectifs de la Révolution en luttant contre la corruption ».

Le message est donc clair. Et les protestataires tiennent à préciser, à cette occasion, que la prise de décision de la part de l’Etat demeure nécessaire. Par ailleurs, ils ont appelé à l’accélération des négociations et à traiter sérieusement les dossiers de corruption, durant la période du régime de l’ex-président Ben Ali, le but ultime étant de préserver les acquis de l’aéroport international de Monastir Habib Bourguiba, pierre angulaire du tourisme dans la région, et en Tunisie, en général.

Wiem Thebti

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,573SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles