AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelTunisie-Libye: Des accords et un jumelage

Tunisie-Libye: Des accords et un jumelage

Au cours de la semaine dernière et dans le cadre d’une visite ministérielle tunisienne à Tripoli, la Libye et la Tunisie ont signé de multiples accords économiques, commerciaux et dans le secteur des transports. L’information a été rapportée par le service économique de l’ambassade de France en Tunisie. La même source cite ainsi, la mise en place d’un groupe de travail conjoint qui réalisera une étude pour établir une zone économique commune dans la région de Ras Jedir. Accord  aussi sur la libre circulation des marchandises, avec la levée de toutes les barrières afférentes, la formation d’un groupe de travail conjoint pour élaborer une stratégie commune en matière de sécurité alimentaire et pharmaceutique, la mise en application de l’accord de reconnaissance mutuelle des certificats de conformité et de qualité entre les deux pays, la facilitation des procédures d’entrées des marchandises d’origine étrangère qui transitent par l’un des deux pays et enfin la conclusion d’un accord de jumelage entre le Conseil libyen de la concurrence et son homologue tunisien. Dans le domaine des transports, l’accord vise surtout à permettre la révision et la facilitation des procédures bilatérales en matière de transport aérien a été conclu. Enfin, un protocole d’accord a été signé en vue de promouvoir la coopération scientifique et technique en matière de météorologie et de protection du climat.

La Libye est par ailleurs désormais classée en tête des pays africains producteurs de pétrole pour le mois d’octobre 2022 alors que sa production a enregistré une légère augmentation de 6000 barils par jour, selon le dernier rapport mensuel sur le marché pétrolier publié par l’OPEP, la Libye a été. Le pays a eu une production mensuelle d’1,163 M de barils par jour (bpj), l’Angola 1,067 M bpj, l’Algérie avec 1,060 M bpj et le Nigeria 1,024 M bpj. Cette progression au sein du classement des pays production de pétrole est principalement due à une baisse de l’offre de l’Angola liée à l’accord OPEP+ visant à réduire l’offre de 100 000 bpj en octobre.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,014SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -