AccueilChiffreTunisie : Un déficit commercial record de plus de 6 milliards DT...

Tunisie : Un déficit commercial record de plus de 6 milliards DT et un pays qui consomme plus vite qu’il n’exporte.

Au cours d’une conférence de presse tenue vendredi à Tunis, Lotfi Khédhir, chargé de mission auprès cabinet du ministre du Commerce et de l’Artisanat, a annoncé que les échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur, ont atteint à la fin de mois de juillet 2012, de 37.5milliards DT, contre 34.2 milliards DT en juillet 2011, enregistrant une augmentation de 9.8%.

Les exportations ont atteint la valeur de 15 milliards DT, contre 21.9 milliard DT en importation, avec des importations qui continuent de progresser plus rapidement que les exportations par rapport a la même période de l’année 201, avec des taux respectifs de 14.6% et 3.7%.

Suite à cette évolution des échanges, le taux de couverture des importations par les exportations, a atteint 71.0%, induisant une légère stabilité depuis le début de cette année contre 78.2% à la fin de juillet 2011, ce qui laisse apparaître une détérioration continue de cette couverture.

Le déficit commercial s’est ainsi aggravé de 53.9% à fin juillet, équivalant à 2230.2 MD. En fait et pour toute l’année, selon les chiffres de l’INS (Institut de la statistique), le déficit commercial tunisien dépasse désormais les 6 milliards DT (6366,6 MDT). Un chiffre record que la Tunisie n’a pas fait depuis des dizaines d’années. Il n’était, pour la petite histoire que de 4136,2 MDT en 2011 et s’est donc aggravé de 2,2 milliards DT en une seule année !

Ce déficit est imputé, selon les données disponibles, à l’augmentation de l’importation du pétrole brut (48%), du gaz naturel (10.6%), des camions et tracteurs (10.5%) et du matériel informatique et équipement scientifique (6.0%). La note du ministère du commerce, distribuée aux journalistes, oubliera de faire noter que l’importation des produits de consommation (+28,7 %) a été plus importante et plus rapide que celle des produits d’équipement (+18%) au cours des sept premier mois de cette année.

Il convient de signaler que les importations continuent de progresser à un rythme considérable. A fin juillet en effet, les exportations n’évoluaient que de 3,7 % alors que les importations chevauchaient à 14,6 %. Il y a une année, le rythme était complètement inversé, +3,4 % pour les importations et +10,2 % pour les exportations en 2011. La Tunisie devient ainsi un pays qui consomme plus qu’il ne vend, consommant à pas plus rapide ce qu’il gagne de l’exportation. Ceci est expliqué par la hausse des importations enregistrée dans plusieurs secteurs, à savoir celui de l’énergie avec (33%), les produits alimentaires (15.7%).

La note distribuée aux journalistes, met en exergue la hausse de 12,9 % des exportations sous le régime dit général ou celui des industriels locaux ou partiellement exportateurs. On notera que les exportations des entreprises totalement exportatrices n’ont évolué que de 0,9 %. Un pourcentage à relier avec la baisse de la demande européenne. Les exportations textiles ont ainsi chuté de presque 10 % (9,9 % pour l’exactitude), alors que ce pourcentage était de +10,5 % il y a une année. Même chose pour les chaussures (-2,3 % contre +9,7 %). Forte décélération des exportations des industries mécaniques et électriques dont l’évolution passait de 19,7 à seulement 4 % !

Plus de 5600 infractions relevées et fermeture de 56 de points de vente

Le représentant du service des recherches économiques au ministère du commerce, a fait savoir de son côté, que quelques 91489 visites de contrôle économique ont été effectuées durant le mois de Ramadan, dont 30976 dans les espaces commerciaux. Résultat, plus de 5600 infractions relevées et 56 décisions de fermeture de points de vente. Les infractions ont mis à l’index le secteur de viande qui a représenté 32% du total des infractions, 18% pour les fruits et légumes et 5% les pâtisseries et boulangeries. Les résultats montrent par ailleurs que la majorité des infractions touchent le prix. Ceci concerne la hausse illicite avec le non affichage des prix de vente avec 32% des contraventions.

Les autres contraventions enregistrées portent respectivement sur l’absence de factures (17%) l’augmentation des prix (23%) et la non-conformité des instruments de pesage (15%).

Au sujet de la qualité, 12716 visites ont été effectuées durant le mois du jeûne. Ces opérations ont permis de relever 608 infractions. En effet, environ 19734kg de produits alimentaires impropres à la consommation ont été saisie (15604kg de légumes & fruits, 1512kg viandes&poisson, 1142kg fromage…)

Sur un autre plan, le nombre de plaintes enregistrées à travers le numéro vert (80 100 191), durant le mois de Ramadan ont atteint 559 plaintes, dont 466 plaintes concernent l’augmentation des prix des viandes, 33, les légumes et fruits.

Il est à noter que le ministère a mobilisé depuis le premier jour du Ramadan, 119 brigade réparties sur tout le territoire dont 18 en charge du contrôle du marché de gros, 88 pour les marchés de détail, alors que 6 équipes opèrent sur les routes et 7 pour le contrôle sectoriel.

W.T & NBT

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,007SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -