AccueilActualitésTunisie : Une affaire de corruption éclabousse le groupe canadien SNC-Lavalin

Tunisie : Une affaire de corruption éclabousse le groupe canadien SNC-Lavalin

Un homme d’affaires tunisien affirme qu’il a été exclu par le groupe canadien SNC-Lavalin d’un gros projet de construction en Tunisie parce qu’il a refusé de payer un pot de vin à l’un des hauts cadres de la société québécoise, révèle le journal canadien The Globe and Mail, lundi.

- Publicité-

L’homme d’affaires à l’origine de ces révélations est Wajdi Chortani, directeur général du Groupe Enco, une entreprise tunisienne de construction et d’ingénierie, précise le journal.

Un porte-parole de SNC ne pouvait pas être immédiatement atteint par Reuters. Cependant, dans une réponse au Globe and Mail, une porte-parole de SNC, Leslie Quinton dit que la compagnie n’était pas disposée à débattre des allégations de Chortani en public.

Les accusations viennent à un mauvais moment pour SNC, qui fait déjà l’objet d’une enquête policière au Canada sur des paiements éventuellement inappropriées. Plus tôt ce mois-ci, le siège de SNC à Montréal a été perquisitionné par la police dans le cadre de cette affaire.

Le 26 Mars, le directeur général de SNC, Pierre Duhaime a démissionné suite à une enquête interne qui a révélé qu’il avait enfreint les règles de la société en autorisant des paiements qui ont été à tort attribués à certains projets de construction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,452SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles