Tunisie : Une importante visite du ministre allemand de l’Economie

Tunisie : Une importante visite du ministre allemand de l’Economie

par -

Le ministre allemand des Affaires Economiques et de l’Energie, Peter Altmaier, se rendra en Tunisie en septembre prochain, a appris l’agence TAP, à l’ouverture du Dialogue de Berlin sur la Transition Energétique (BETD 2018), ouvert mardi 17 avril 2018 à Berlin.

Le ministre de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables, Khaled Kaddour, qui conduit une délégation tunisienne à la 4ème édition de ce dialogue et qui interviendra, à sa deuxième journée, a confirmé cette information au terme d’un entretien avec le ministre allemand.
Il a rappelé que les investisseurs allemands seront, certainement, intéressés par le deuxième appel d’offres qui sera lancé, le 27 avril 2018, concernant la création de projets d’énergie renouvelable, solaire et éolienne en particulier, pour une capacité de 800 mégawatts.

Nous n’avons aucun choix, les énergies renouvelables sont l’alternative pour le futur. Nous avons déjà lancé un appel d’offres et ses résultats étaient encourageants et les prix proposés étaient très compétitifs“, a-t-il déclaré à l’agence TAP, rappelant que les projets prévus pour le prochain appel d’offres (27 avril) seront réalisés dans le cadre du partenariat public-privé (PPP), en plus de 300 mégawatts qui seront installés par la STEG.

D’ici 2020, nos prévisions tablent sur une capacité ER de 1500 mégawatts“, a encore indiqué le ministre de l’Energie, ce qui est “une grande performance” par rapport à la consommation d’énergie en Tunisie (2500 mégawatts), avec un pic en été, estimé à 4100 mégawatts.

D’après le ministre, les technologies existantes, aujourd’hui, en Tunisie ne permettent pas une exploitation des énergies renouvelables tout au long de la journée et les technologies de stockage sont très coûteuses, c’est pour cela, qu’il ne faut pas écarter l’investissement dans les stations conventionnelles qui exploitent du gaz.

Nous devons, néanmoins, suivre les innovations technologiques et aussi les prix sur le marché mondial pour promouvoir la part des énergies propres dans le mix énergétique“, a conclu le ministre.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire