AccueilLa UNETunisie : Une panoplie de mesures pour soutenir l’investissement

Tunisie : Une panoplie de mesures pour soutenir l’investissement

Une panoplie des mesures a été annoncée, vendredi, au cours de 42ème rendez-vous de la cellule de l’information à Kasbah. Les différents intervenants ont mis l’accent sur l’importance de ces procédures dans la promotion de l’emploi et la création de nouveaux postes, l’un des objectifs principaux de la révolution.

- Publicité-

En effet, certaines mesures ont été prises par le ministère des Finances afin de promouvoir le développement régional. D’après le représentant du ministère de tutelle, les nouveaux projets qui seront créés vont bénéficier du prélèvement du plafond de prime de relâchement. Une prime de 25% sera accordée à ces projets particulièrement dans les zones intérieures avec un plafond de 2,5MD.
Egalement, ces projets pourraient bénéficier de la prise en charge totale de la contribution patronale au régime social pendant une période de 10 ans. De même, l’état a pris en charge les dépenses de l’infrastructure qui pourraient atteindre 85% pour ce genre des projets.

Dans le même contexte, il a été annoncé que  l’Etat a pris d’autres mesures d’encouragement au profit des nouveaux promoteurs et des PME, et ce par le relèvement du plafond pour ces projets qui s’établira à 5 MD au lieu de 10 MD
Pour le maintien des emplois, l’Etat a pris en charge également la cotisation sociale et 10 % de taux d’intérêt permettant aux entreprises sinistrées de poursuivre leurs activités et de maintenir leurs postes d’emplois.

D’autre part, des modifications ont été introduites dans le champ d’intervention des sociétés d’investissements à capital risque (SICAR) et le fonds commun de placement à capital risque. Aujourd’hui, le champ d’application de 40 SICARS, n’est plus limité  à des projets fixés par la loi. Au contraire, il s’élargit pour toucher tous les domaines sauf la bourse. L’ultime but est d’absorber le spectre du chômage.

En fait,  et avant la promulgation du décret-loi y afférent, les SICARS n’étaient habilitées à intervenir que dans les domaines qui pourraient donner droit à des avantages fiscaux mais ciblés, à savoir le développement régional.

Ferid Ettounsi, le Pdg de l’APII, a fait savoir que le nombre de projets industriels, déclarés à l’APII, a augmenté pour atteindre 3249 projets au cours de 10 mois 2011 réalisant une croissance de 3.6%. D’après lui, la dynamique de la mise à niveau de l’industrie tunisienne fait preuve d’une grande vitalité, comme en témoigne la progression du volume des investissements pour s’établir à2.5MD.

Le nombre des dossiers approuvés a, quant à lui, évolué pour atteindre 269 dossiers, en progression considérable de 35% par rapport à 2010.

Toutefois, une légère régression a été remarquée au niveau de la création d’emplois, sachant que les intentions d’investissements des Tunisiens ont accusé une baisse de 40%.

Sur un autre plan, le responsable a mis en valeur le rôle stratégique des journées nationales de l’entreprenariat et d’innovation dans la promotion de l’investissement et qui seront organisées , du 29 au 30 novembre courant, au siège de l’UTICA.

L’objectif de ce rendez-vous est d’inciter les hommes d’affaires à investir dans le secteur industriel tout en accordant un intérêt particulier aux jeunes promoteurs.

Wiem Thebti

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,559SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles