AccueilLa UNETunisie/Exportation : ça baigne dans l’huile d’olive conditionnée !

Tunisie/Exportation : ça baigne dans l’huile d’olive conditionnée !

L’huile d’olive tunisienne est très appréciée non seulement au niveau local mais également et surtout à l’échelle mondiale par sa qualité, son goût et son prix. La Tunisie est le principal pays producteur d’huile d’olive en dehors de l’Union Européenne et occupe le 4ème rang mondial  après l’Espagne, l’Italie et la Grèce.
                                                        
La  production  de l’huile est couverte par environ 1430 huileries avec une capacité totale de trituration de 23 mille tonnes par jour. Les huiles tunisiennes conditionnées s’exportent sur 34 marchés, essentiellement vers la Russie, les USA, la France, les Emirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite
Selon les chiffres publiés par le  ministère de l’Industrie et de la Technologie, les exportations d’huile d’olive ont enregistré une hausse notable, depuis le début de la campagne oléicole 2010 / 2011et jusqu’à fin juillet 2011.
Les quantités exportées ont atteint environ 9.535 tonnes contre 4.480 tonnes durant la même période de la campagne précédente, soit une évolution de 113%. Les quantités d’huile d’olive conditionnée représentent 11% des exportations globales qui ont atteint 87.000 tonnes.

- Publicité-

Il est à noter que l’objectif pour cette année est d’atteindre le seuil de 10% d’exportation d’huile d’olive conditionnée. Le marché américain représente près de tiers des destinations d’exportations, ensuite,  il y a les marchés espagnol et canadien avec 12% chacun.

On affirme que la valeur des exportations de l’huile d’olive conditionnée a atteint 51 millions de dinars et représente 14,7% des exportations globales d’huile d’olive. Le prix moyen d’exportation de l’huile d’olive conditionnée s’élève à 5,557 DT contre 4,000 DT pour l’huile d’olives en vrac, soit une majoration d’environ 39%.

En ce qui concerne le renforcement de   la production oléicoles, des efforts  ont été déployés par les différentes instances pour l’amélioration de la qualité de l’huile d’olive, la quantité d’huile d’olive vierge extra est en constante augmentation. En effet, pendant les deux dernières campagnes oléicoles, le pourcentage d’huile d’olive vierge extra a avoisiné les 70% du total de la production tunisienne.     

Une priorité de la politique commerciale

La Tunisie se tourne depuis quelque temps vers de nouveaux marchés autres que le marché européen. Elle a ainsi participé à des foires internationales en Asie où un grand nombre de consommateurs ont apprécié ce produit, ce qui ouvre la voie à de nouveaux contrats de vente pour des pays qui comptent des millions de consommateurs prêts à payer le prix fort.

 L’huile d’olive constitue encore un élément important dans le renforcement des exportations vers les marchés extérieurs. Les exportateurs ont opté, en effet, pour des marchés jusqu’ici peu explorés, comme le marché américain qui représente, à lui seul, près du tiers des destinations d’exportations. Le marché espagnol, pourtant producteur lui aussi d’huile, occupe une bonne place et continue à acheter l’huile d’olive tunisienne.

Le marché canadien qui peut être considéré comme lointain et nouveau, participe, de son côté, à hauteur de 12% aux  exportations tout comme le marché espagnol.

Rappelons enfin que la Tunisie dispose actuellement d’une capacité de stockage d’huile d’olive de l’ordre de 350 mille tonnes dont 45% sont détenus par l’Office National de l’Huile (centres régionaux de Tunis, Sfax, Sousse, Sidi Bouzid, Kairouan et Zarzis).

Nadia Ben Tamansourt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,856SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles