AccueilMondeUkraine: Les Etats-Unis et l'Inde se ménagent sans rapprocher leurs positions

Ukraine: Les Etats-Unis et l’Inde se ménagent sans rapprocher leurs positions

Joe Biden et le Premier ministre indien Narendra Modi ont eu lundi un échange virtuel « franc », mais qui ne semble pas avoir permis de rapprocher les positions face à la guerre en Ukraine, un sujet qui déstabilise la relation entre l’Inde et les Etats-Unis.

« Il est important que tous les pays, notamment ceux qui ont une influence » sur le président russe Vladimir Poutine, le « pressent de mettre un terme à la guerre », a déclaré le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken devant la presse après ce sommet par visioconférence suivi d’une réunion à Washington avec son homologue indien et les ministres de la Défense des deux pays.

« Et il est aussi important que les démocraties (…) parlent d’une seule voix pour défendre les valeurs que nous partageons », a-t-il ajouté.

L’administration Biden, qui a fait de l’Inde un pilier des alliances américaines dans la zone Asie-Pacifique face à la Chine, est embarrassée par le positionnement de New Delhi depuis le début de la guerre en Ukraine.

Le gouvernement de Narendra Modi s’est gardé de condamner ouvertement l’invasion russe, et de se joindre aux votes en ce sens à l’ONU.

Lors de son échange avec Joe Biden, le Premier ministre indien s’est borné à qualifier la situation en Ukraine de « très préoccupante », rappelant son soutien aux négociations russo-ukrainiennes que Washington observe de son côté avec scepticisme.

Pressé de questions sur cette absence de condamnation, le chef de la diplomatie indienne S. Jaishankar n’a pas caché une pointe d’agacement. « Merci pour vos conseils et suggestions, mais je préfère faire à ma manière », a-t-il lancé à une journaliste lors de sa conférence de presse avec Antony Blinken.

Et alors que, selon la Maison Blanche, le président américain a prévenu qu’il ne serait pas « dans l’intérêt de l’Inde d’accélérer » ses importations d’énergie russe — ce qui viendrait compenser en partie la réduction des achats occidentaux –, le ministre indien a été tout aussi cinglant. « Nos achats sur un mois sont probablement inférieurs à ceux de l’Europe en un après-midi », a-t-il répondu.

La conversation de près d’une heure entre Joe Biden et Narendra Modi a ainsi été « chaleureuse » mais surtout « franche », selon une haute responsable de la Maison Blanche, qui a utilisé à plusieurs reprises cet adjectif traduisant, en langage diplomatique, une certaine tension.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,997SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -