Un don italien de 50 mille euros, pour développer l’utilisation des eaux...

Un don italien de 50 mille euros, pour développer l’utilisation des eaux traitées dans le périmètre irrigué de Borj Touil

par -

Un accord spécifique a été signé mercredi, entre le groupement de développement agricole à Sidi Amor à Raoued (gouvernorat d’Ariana) et l’Office National de l’Assainissement (ONA), en vue de valoriser les eaux usées, surtout dans l’irrigation.

Le projet pilote sera réalisé par l’Office National de l’Assainissement, en collaboration avec l’institut italien “Sassari”, lequel octroie en vertu de cet accord, un don de 50 mille euros, pour développer l’utilisation des eaux usées dans le périmètre irrigué de Borj Touil.

Le ministre des Affaires Locales et de l’Environnement, Mokhtar Hammami, qui a présidé la cérémonie de la signature de cet accord, a loué les efforts de tous les acteurs du groupement de développement agricole à Sidi Amor, surtout dans le domaine de l’utilisation des eaux usées et traitées en agriculture.
Hammami a évoqué l’importance des superficies forestières à Sidi Amor dans la réalisation de l’équilibre environnemental, soulignant la nécessité d’utiliser les eaux usées et traitées en provenance de la station d’assainissement de Borj Touil, dans le périmètre irrigué, de la région.

Il a souligné “les efforts déployés pour développer l’utilisation des eaux usées et traitées à l’horizon 2020, pour porter les superficies concernées de 8 mille hectares actuellement, à 12, 350 mille ha et la multiplication des stations d’assainissement qui ne dépassent pas actuellement, 122 stations installées dans les différentes régions du pays”.

Afin de valoriser les produits biologiques forestiers et réaliser les objectifs de développement durable, le ministre a annoncé l’allocation d’une enveloppet de 150 mille dinars, pour mener les études nécessaires à l’effet de créer un parc urbain de loisirs dans la zone forestière de Sidi Amor, sur une superficie de 60 ha. L’objectif est de répondre à la demande des habitants de la région de Raoued. Ce parc sera le poumon vert de la région et des zones limitrophes du Grand Tunis.

Deux autres accords de coopération ont été également, signés entre l’Office National de l’Assainissement et l’Institut supérieur de la biotechnologie à Sidi thabet dans le but d’installer une unité pilote de traitement dans la station d’assainissement de Choutrana 2, en vue de développer le système de traitement.
Le deuxième accord a été signé entre l’ONAS et la ” Société Touristique Tunisie Golfe ” (STTG) , pour la réutilisation des eaux traitées depuis les bassins de collecte à Hessianne, dans l’irrigation du terrain de Golf et des zones vertes dans le port financier devant être réalisé dans la région de Raoued.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire