AccueilActualitésUn enregistrement secret obtenu par la BBC met en lumière les frénétiques...

Un enregistrement secret obtenu par la BBC met en lumière les frénétiques dernières heures de Ben Ali, le 14 janvier 2011

La BBC a obtenu des « enregistrements extraordinaires » qu’elle pense  être des appels téléphoniques passés par  l’ex président Zine al-Abidine Ben Ali, alors qu’il quittait le pays en 2011. Ces derniers moments montrent comment son autorité s’est effondrée, scellant le sort de son règne de 23 ans et déclenchant la vague de soulèvements pro-démocratiques du Printemps arabe dans la région.

- Publicité-

Les enregistrements ont été analysés par des experts audio qui n’ont trouvé aucune preuve de falsification ou de manipulation. Ben Ali est mort en exil en 2019, mais la BBC a également fait écouter ces enregistrements à des personnes qui connaissent les personnes concernées et qui pensent que les voix sont authentiques, ce qui confirme l’authenticité des enregistrements. Cependant, certaines des personnes concernées contestent fortement leur véracité.

S’ils sont authentiques, les enregistrements donnent un aperçu incroyable du changement d’humeur de Ben Ali dans les dernières 48 heures de son régime, alors qu’il commençait lentement à comprendre le véritable impact des protestations qui ébranlent  le régime en place.

Les enregistrements – commencent dans la soirée du 13 janvier 2011. Le premier est un appel à un proche confident,t Tarak Ben Ammar, un magnat des médias connu pour avoir encouragé le réalisateur George Lucas à tourner le premier film de la Guerre des étoiles en Tunisie.

Ben Ali avait également pris contact avec le général Rachid Ammar, alors chef d’état-major de l’Armée  qui lui avait assuré ques »la situation est sous contrôle », et également avec  Ridha Grira, ministre de la Défense, à l’époque, qui lui a signifié que la rue était en ébullition  et qu’il ne pouvait pas assurer sa sécurité,  sauf sur le parcours entre l’aéroport de Tunis-Carthage et sa résidence.

Autre personne à laquelle Ben Ali avait téléphoné, Kame Ltaief, un temps son ami très proche, qui semblait embarrassé de devoir le prendre au téléphone et qui évitait de lui  donner un aperçu de la situation qui régnait dans le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,916SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles