AccueilLa UNEUn hôpital de campagne à la Soukra grâce au Conseil municipal !

Un hôpital de campagne à la Soukra grâce au Conseil municipal !

Les membres du conseil municipal de la commune de la Soukra, gouvernorat de l’Ariana, ont entrepris de prendre l’attache de la Direction régionale de la santé auprès de laquelle ils ont déposé  une demande d’instauration d’un hôpital de campagne dans la salle de sport de la Cité Ennassim selon ce qui a été rapporté par l’édile Yassine Slama, membre du conseil.

- Publicité-

Dans une déclaration à Africanmanager ar,  il a confirmé que ses pairs ont  déjà collecté des dons afin de fournir les équipements nécessaires à l’hôpital.

Vingt lits et une dizaine de paravents sont d’ores et déjà en place alors que, vingt-six concentrateurs d’oxygène seront disponibles prochainement grâce à la coordination avec les différentes composantes de la société civile.

Pour ce qui est des médicaments et du cadre médical et paramédical, ce sont les  pharmacies et les cliniques privées de la région qui se sont engagées à en assurer la fourniture.

En outre, un certain nombre de médecins retraités ont exprimé le désir de se joindre à cette initiative et de soutenir les efforts de la municipalité en fournissant des prestations médicales à titre gracieux , selon Yassine Slama  qui a  souligné que cet hôpital de campagne fournira ses services aux habitants de la commune de la Soukra, qui connaît une augmentation exponentielle du nombre de contaminations ainsi que celui des  décès, recensés aux alentours de six par jour.

En attendant le feu vert du ministère de la Santé

Le conseiller municipal  a rappelé que la mise en service de l’hôpital à Cité  Ennassm est soumise à l’approbation du ministère de la Santé en tant qu’autorité de tutelle. Il a appelé également la présidence du gouvernement à intervenir pour accélérer les procédures et contourner les formalités administratives eu égard en particulier à la présente situation épidémiologique afin de réduire le nombre de contaminations.

« La protection de la santé des citoyens et le soutien des efforts de l’Etat face à la pandémie de Covid-19, sont au cœur des  missions des communes, mais cela ne peut être réalisé sans l’aide des autorités  appelées à prêter main forte pour que les  difficultés soient aplanies  et  de toute urgence,  a-t-il insisté.

Le Conseil Municipal a décidé, lors de sa réunion le mercredi 14 juillet 2021 à l’hôtel de ville, d’installer l’hôpital de campagne à la cité Ennassim en attendant l’autorisation du ministère de la Santé. Des solutions alternatives seront envisagées au cas où les choses traîneraient en longueur ou si  une fin de non-recevoir était opposée  à l’installation et plus encore au démarrage  des prestations de  l’hôpital de campagne, d’après notre source.

Il est à noter que, selon les dernières données du ministère de la Santé, le taux global de la demande de lits à oxygène dans les établissements publics était de 79,60%, alors que le taux global de la demande de lits de réanimation a atteint de  91,8%.

Ce taux est à son paroxysme  à savoir 100 % pour les lits de réanimation dans chacun des gouvernorats de Ben Arous, Ariana, Manouba,Nabeul, Zaghouan, Béja, le  Kef, Kasserine, Sousse, Kairouan et Sidi Bouzid.

Concernant les autres gouvernorats, ce taux reste toujours élevé où il se situe à 97% à Monastir, 96% à Ariana et à Beja, 93%  Tunis et à Sousse, 89% à Kairouan, 86% à Sidi Bouzid, 76% à Sfax et à Sidi Bouzid, 70%  à Jendouba et  68% à Bizerte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,566SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles